Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Gen Con : les 13 jeux de société à ne pas rater ! Narak, Freelancers, Kutna Hora…

Le Gen Con a lieu aux USA en août, et je vous présente les 13 jeux que j'attends le plus et qui y seront présentés ! De Narak à Freelancers, de Kutna Hora à Sail, les jeux de société rivalisent de beauté et de mécaniques aux petits onion rings.
jeux-de-societe-gencon

C’est la GenCon aux Etats-Unis, un immense évènement situé à Indianapolis, regroupant plus de 60000 participants autour des jeux. Créée en 1968 par Gary Gygax le papa de D&D, la Gen Con tire son nom de Lake Geneva Convention, lieu de la première convention historique. Avec Essen et le FIJ, c’est le tryptique sacré qu’il faut avoir vécu dans sa vie de joueur. Mais la GenCon est un peu particulière pour nous européens car de l’autre côté de l’Atlantique on peut découvrir des jeux sortis chez nous depuis longtemps. Mais le marché américain a ses propres éditeurs, et des jeux inédits chez nous y sont aussi présentés. J’ai réuni dans cette sélection tous les jeux de la GenCon qui me font de l’oeil, et qui seront bientôt disponibles en France !

gen con

Emerge (Pandasaurus)

emerge pandasaurus

Le pitch :

De nouvelles îles ont émergé de l’océan et en tant que scientifiques, vous devez étudier les nouveaux écosystèmes en développement qui s’y trouvent ! Observez les îles sur le plateau se développer en trois dimensions à mesure que vous en apprenez davantage sur elles, et ajoutez des plantes et des animaux colorés à chaque île à mesure que vous explorez leurs écosystèmes.

Chaque tour, gagnez des points en lançant vos dés et en les utilisant pour recueillir des recherches et faire des découvertes. Tous les joueurs commencent avec le même plateau de recherche, cependant au fil du jeu, vous pourrez modifier votre propre plateau et changer ce que vous recherchez. Après 8 tours, marquez des points en fonction de la prospérité et de la biodiversité de vos îles ainsi que des objectifs de recherche variables.

Notre avis :

La qualité de l’édition Pandasaurus (Dinosaur Park, Wolves…) ainsi que la tronche du jeu m’attirent tous les deux, en espérant que la thématique et les mécas se combinent bien. Les mécaniques ont l’air assez tradi mais je fais confiance à Pandasaurus qui a dû déceler quelque chose d’original dans ce jeu pour y apposer son label d’excellence éditoriale. L’illustrateur Tom Doyon est d’ailleurs français !

Cascadia Landmark (AEG)

cascadia landmark

Le pitch :

Dans l’extension Cascadia : Monuments, les joueurs créent des habitats tentaculaires et placent de magnifiques monuments naturels à l’intérieur de ceux-ci. Les monuments donnent à chaque environnement son propre aspect et ambiance, tout en offrant également des bonus de points de fin de partie dynamiques !

En plus du module Monuments, cette extension comprend davantage de cartes de points de faune uniques et de tuiles d’habitat pour ajouter de la variété et suffisamment de composants pour jouer à Cascadia avec 5-6 joueurs.

Notre avis :

Ok ce n’est qu’une extension, mais le jeu est si fou que j’ai envie de voir si il tourne à 5 ou à 6. Cascadia est dans mon top des jeux gateway/famille et j’attends de voir comment il vivra sa vie avec extensions ou spin-offs ! Voir la critique de Cascadia aussi.

Les Aventuriers du Rail Legacy : Les Légendes de l’Ouest (Days of Wonder)

les aventuriers du rail legacy

Le pitch :

Dans Ticket to Ride Legacy : Légendes de l’Ouest, les joueurs embarquent pour douze voyages à travers l’Amérique du Nord en tant que pionniers du 19ème siècle. La campagne commence sur la côte Est, les joueurs se frayant un chemin vers l’Ouest d’une aventure à l’autre, rencontrant des défis en cours de route. Comme dans Ticket to Ride, la réalisation de vos billets restera votre objectif principal, mais vous devrez développer d’autres compétences si vous espérez surmonter les événements inattendus et vos rivaux ingénieux. Partie après partie, route après route, vous remplirez continuellement votre coffre de gains. Au fur et à mesure de l’histoire, vous ouvrirez des boîtes de frontière qui débloquent de nouvelles règles, du contenu et bien d’autres surprises.

Dans le style Legacy, Légendes de l’Ouest est une expérience unique modelée par les choix des joueurs. Chaque joueur a son propre rôle à jouer, lui permettant de changer la manière dont l’histoire se déroule autour de lui. Combiné à des mécanismes évolutifs qui changent au fur et à mesure que le jeu progresse, les joueurs auront une nouvelle expérience chaque fois qu’ils se rassemblent autour du plateau.

À la fin des douze parties de cette campagne Legacy, vous aurez transformé votre jeu en une copie unique que vous pourrez continuer à jouer pour toute une vie.

Notre avis :

Même si j’ai déjà donné pour ce jeu et que j’ai fini par le trouver over hypé, la version Legacy des Aventuriers du Rail me fait de l’oeil et je suis curieux de voir comment ils ont conçu thématiquement la campagne et le matériel !

 

A lire :  J'ai classé les decks de départ de Disney Lorcana

 

Great Western Trail New Zealand (Eggert Spiele)

great western trail new zealand

Le pitch : 

Dans Great Western Trail : Nouvelle-Zélande, vous êtes un propriétaire de troupeaux — c’est-à-dire le propriétaire d’une station d’élevage de moutons — sur l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande à la fin du 19e siècle. Ces dernières années, votre ferme familiale a prospéré grâce à la diversification de vos races de moutons et à l’augmentation de la valeur de votre laine.

Avec l’aube du nouveau siècle, de nouveaux défis sont apparus. Vous devez acquérir de nouvelles races de moutons améliorées pour assurer la prospérité de votre entreprise familiale et des travailleurs qui travaillent pour vous.

Notre avis :

Après le Texas et l’Argentine, l’excellent jeu de gestion Great Western Trail (top 15 sur BGG tout de même) revient et pose ses valises d’exploitant agricole en Nouvelle-Zélande. A vous les joies de la tonte de mouton et la vente à la tonne de votre meilleur troupeau. Comment l’éditeur a-t-il tourné les mécaniques cette fois ? Réponse bientôt !

Star Wars Unlimited (FFG)

star wars unlimited

Le pitch :

Star Wars: Unlimited est un TCG rapide et dynamique qui est à la fois facile à apprendre et stratégiquement profond. Ce jeu présente des héros, des méchants, des vaisseaux et des décors emblématiques de toutes les facettes de la légendaire franchise Star Wars, y compris les films, les séries télévisées, les bandes dessinées, les jeux vidéo, et tout ce qui se trouve entre les deux.

Notre avis :

On a parlé de Star Wars Unlimited ici, et ici aussi, et le moins que l’on puisse dire c’est que FFG va se consacrer à fond à ce TCG, au détriment de tous les autres jeux de la franchise chez eux. Mais aller titiller le double comobo Magic/Pokémon ça ne se fait pas en trois mois, surtout avec Lorcana qui pointe le bout de son nez aussi !

Sail (All Play)

sail

Le pitch :

Attachez vos bottes de pirate et naviguez votre navire à travers des eaux tumultueuses dans Sail, un jeu de prise de tour coopératif pour deux joueurs. Atteignez la fin de cette dangereuse zone profonde et évitez de subir des dommages du Kraken pour gagner ensemble le jeu… ou votre équipage dormira avec les poissons !

Avant chaque tour, les joueurs échangent des cartes, puis jouent une série de tours. Différentes actions de jeu seront déclenchées en fonction de qui gagne chaque tour en combinaison avec les compétences uniques des personnages. Cependant, l’eau de mer déchaînée et le Kraken rugissant créent une situation assourdissante, et les joueurs ne peuvent pas communiquer sur les tactiques et les informations de carte du moment où les cartes sont distribuées à la fin de la phase d’action.

Les joueurs gagnent le jeu en équipe s’ils parviennent à naviguer leur navire jusqu’au dernier jeton avant que le Kraken n’atteigne la tuile de la Mort ou que le paquet du Kraken ne soit épuisé.

Notre avis :

Je suis faible car la boîte est superbe (par Weberson Santiago le graphiste de l’Auberge Sanglante, et The Great Split) et que je suis fan des expériences coop ! Sail a l’air original, avec du draft et de la semi-communication, une sorte de Hanabi version Kraken/Cthulhu. Je suis aux aguets ! Non mais cette boîte de ouf !

Age of Innovation (Capstone Games)

age of innovation

Le pitch :

Age of Innovation est un jeu autonome situé dans le monde de Terra Mystica.

Douze factions, chacune avec des caractéristiques uniques, peuplent ce monde aux terrains variés. Ici, vous allez concourir pour ériger des bâtiments et les fusionner en villes. Chaque partie vous permet de créer de nouvelles combinaisons de factions, de patries et de capacités, de sorte que chaque partie ne soit pas la même qu’une autre.

Vous contrôlez l’une de ces factions et vous allez transformer le terrain de la carte de jeu en votre patrie où vous pouvez ériger vos bâtiments. La proximité avec d’autres factions peut limiter votre expansion, mais elle vous procure également des avantages significatifs dans le jeu. Cette tension ajoute à l’attrait de la série Terra Mystica.

Améliorez vos bâtiments pour obtenir des ressources précieuses comme des outils, des érudits, de l’argent et du pouvoir. Construisez des écoles pour progresser dans différentes sciences et collectez des livres, que vous pouvez utiliser pour faire des innovations. Construisez votre palais pour obtenir une nouvelle capacité puissante ou construisez des ateliers, des guildes et des universités pour compléter votre culture.

Notre avis : 

L’héritier ou le petit frère de Terra Mystica, et cousin de Terra Nova, semble mixer les deux, en gardant les mécaniques de Terra Mystica dans une nouvelle version plus moderne. Ca a l’air vraiment bien, pour les aficionados de la tuile hexagonale et du terraforming.

 

A lire :  Encre, objets, chansons : on a disséqué le jeu Lorcana de Disney

 

Everdell Farshore (Table Tycoon)

everdell farshore

Le pitch :

La Mer Éternelle vous appelle…

La côte rugueuse au nord de la vallée d’Everdell est une terre débordante d’aventure et de mystère. Des marins intrépides recherchent des îles fertiles et des trésors précieux. Des moines dévoués habitent des abbayes et des scriptoriums, traduisant et illuminant méticuleusement. Des gens travailleurs rassemblent des ressources et construisent leurs villes en harmonie avec les vagues toujours changeantes du puissant océan.

Bienvenue à Everdell Farshore, un jeu autonome situé dans le pays de Farshore. À travers chaque saison, vous dirigez une équipe d’ouvriers de la faune pour construire une ville prospère et pour explorer l’océan enchanteur au-delà. Vous devez planifier soigneusement vos actions pour construire et naviguer, car seule l’adaptation aux vents du changement vous permettra de réussir.

Le vent est fort. Le soleil perce l’horizon. Il est temps de mettre les voiles pour l’aventure !

Notre avis :

Farshore a l’air suffisamment différent d’Everdell pour que je m’y intéresse. Davis a encore fait un travail d’illustration superbe et le matériel du jeu a l’air très bon. Les tuiles de Rose de Vents, les cartes et trésors semblent apporter un gameplay assez profond pour Everdell. Un bon petit tableau building et placement d’ouvriers.

Forbidden Jungle (Gamewright)

Le pitch :

Dans Forbidden Jungle, votre équipe a échoué sur une mystérieuse planète jungle, et vous devez travailler ensemble pour survivre. Fouillez les ruines d’un poste avancé abandonné pour trouver un portail d’évasion insaisissable, tout en repoussant une horde grandissante de créatures venimeuses et une chaîne croissante de lieux qui s’effondrent. Déplacez les tuiles pour alimenter le portail et vivre pour voir un autre jour !

Notre avis :

Un autre itération de la gamme Forbidden, connue sous nos latitudes sous les noms L’ïle interdite ou le Désert Interdit, est présentée à la Gen Con avec ce Forbidden Jungle. Qu’est-ce que Matt Leacock a pu inventer pour renouveler la gamme ? En tout cas ces jeux coop hardcore ont marqué leur époque et je suis curieux de voir si ce jeu apporte sa pierre à l’artefact.

Lorcana (Ravensburger)

disney lorcana

Le pitch :

Disney Lorcana est un jeu de cartes à collectionner (JCC) qui met en scène des personnages Disney dans des styles d’art originaux et réimaginés qui vivent dans un monde tout nouveau avec un gameplay unique et magique. Le jeu se déroule dans le monde riche et fantastique de Lorcana, une combinaison des mots “lore” et “arcana”. Les joueurs endosseront le manteau d’un enlumineur, un puissant sorcier, et regrouperont des personnages Disney issus du “Grand Illuminaire” de Lorcana, un trésor de toutes les chansons et histoires Disney jamais créées.

Notre avis :

Lorcana débarque le 18 août en France, et je me demande si il va marcher, et à quel point. Le jeu de cartes à collectionner que Ravensburger ne veut pas présenter tel quel (Lorcana ne veut pas se catégoriser dans les jeux de collection à spéculation comme Pokémon ou Magic) doit se tailler une place entre des mastodontes. J’ai pu jouer au jeu en ligne et il est suffisamment bon et fun, ce n’est pas le souci, mais qui va y jouer ? Les joueurs de Magic qui ont des enfants ? Le grand public ? C’est un gros défi de positionnement marketing et je ne sais pas quelle sera la stratégie déployée. Si l’IP Disney est ultra forte, certes, je ne sais pas si Lorcana rencontrera son public autour d’un jeu de cartes qui n’est ni familial, ni d’ambiance.

Freelancers (Plaid Hat Games)

freelancers

Le pitch :

Félicitations ! L’humanité est morte ! La mauvaise nouvelle, c’est qu’elle n’a laissé derrière elle que ses déchets et une économie délabrée. C’est pourquoi nous avons besoin de travailleurs indépendants comme vous qui sont prêts à accepter n’importe quel travail, aussi répugnant soit-il. En tant que travailleur indépendant, vous vous aventurerez dans des ruines, braverez les contrées sauvages et exterminerez les hordes de créatures hideuses qui jonchent les coins sombres et oubliés du monde. Tout cela pour que vous puissiez rassembler du butin et rentrer chez vous, prêt à tout dépenser et à recommencer le lendemain. C’est un sale boulot, donc parfait pour des gens comme vous.

Freelancers : A Crossroads Game condense l’expérience d’une campagne de RPG fantastique en une seule nuit de plaisir et de chaos. Créez un personnage, lancez des dés originaux, et faites votre chemin à travers plusieurs histoires situées dans un monde de magie, de monstres, et de meurtre. Mieux encore, aucun maître de jeu n’est nécessaire, car une application compagnon magique fait toute la narration pour vous ! Immergez-vous dans des audios de qualité professionnelle, entièrement doublés pendant que vous jouez. Explorez des centaines de chemins divergents dans cinq campagnes hautement rejouables. Mélangez et associez une multitude d’espèces et de métiers pour créer votre propre personnage unique. Prenez et jouez, des règles simples, peu d’engagement et pas de préparation.

Notre avis :

Alors là grosse attente chez Campustech avec ce jeu hybride avec appli, narratif et rôlesque ! Une sorte de Destinies ou du Secret de mon Père version post-apo scavengers je suis ien-cli. Un design qui fait penser à Root ou Oath, et un studio qui a commis Dead of Winter ou Forgotten Waters et qui est donc rompu aux jeux scénarisés…L’appli ou companion app propose un voice over qui évite la lecture de règles et déploie les éléments narratifs, en plus de sauvegarder vos choix et décisions entre les scénarios, ou pour reprendre une partie interrompue. L’app propose aussi musique et sound design ! Très certainement l’un de mes coups de coeur !

 

A lire :  Disney Lorcana : premières impressions sur les decks de départ

 

Arborea (Alleycat Games)

arborea

Le pitch :

Bienvenue dans le monde d’Arborea. Vous êtes un Esprit Patron, guidant vos villageois pour soigner et développer le paysage autour d’eux en les envoyant en pèlerinage et en construisant votre propre Écosystème. Arborea est un jeu de placement d’ouvriers euro où le temps et la planification sont essentiels.

Pendant le jeu, les joueurs placent des ouvriers sur des Pistes d’Action (“Pèlerinage”). Ces pistes avanceront ensuite, déplaçant tous les ouvriers avec elles. Plus les Pistes d’Action avancent, meilleures sont les Récompenses obtenues lorsque les ouvriers sont activés. Ces récompenses peuvent aider les joueurs à contribuer à la Piste de Ressources Partagées, à faire des offrandes aux grands et sages Sages pour investir dans de futurs cadeaux, ou à attirer des animaux sur la terre d’Arborea. Explorez différentes Saisons à chaque jeu pour de nouvelles opportunités et des chemins à prendre.

Prenez des Ressources Partagées pour construire votre propre Écosystème, superposez des cartes de terrain pour construire des habitats et placez des animaux pour des Points de Victoire en fin de partie.

Notre avis :

Encore un jeu d’écosystème, qui semble tirer son espèce du jeu, avec une saisonnalité et un matériel superbe. Quelques mécaniques de slides ont retenu mon attention, faisant écho à des roues ou dispositifs à la Trajan ou Tzolkin, où le placement d’un ouvrier évolue avec le temps et récompense patience et/ou opportunisme.

Kutna Hora (Czech Games Edition)

kutna hora

Le pitch :

Rejoignez d’autres dirigeants de guildes ambitieux pour exploiter et développer la célèbre Cité d’Argent pendant sa période de croissance et d’expansion économique rapide au 14ème siècle – de la première découverte d’argent près du monastère cistercien à la construction de Kutná Hora, qui est rapidement devenue l’une des villes les plus importantes en Europe centrale.

Kutná Hora : The City of Silver est un jeu Eurogame historique de construction de ville pour 2 à 4 joueurs qui propose une véritable expérience d’offre et de demande dans laquelle chaque action que vous entreprenez a un impact sur les systèmes économiques dynamiques du jeu.

À chaque tour, les joueurs se relaient pour sélectionner des actions à partir d’un jeu de cartes recto-verso afin de mettre en œuvre des plans stratégiques tels que l’exploitation minière, l’achat de parcelles de terrain sur lesquelles construire, l’obtention de permis, l’érection de bâtiments pour leurs guildes affiliées, la réalisation de profits à partir de leur production, et bien sûr, œuvrer à la construction de la cathédrale Sainte-Barbara.

La nature asymétrique des guildes disponibles pour chaque joueur rend les tours hautement interactifs, chaque décision impactant l’économie et les autres joueurs de manière intéressante, alors qu’ils étendent leurs mines et construisent des infrastructures sur un plateau partagé.

Exploitez le minerai et transformez-le en une fortune d’argent pour l’expansion de cette belle ville historique, mais prenez soin d’équilibrer l’avancement de vos objectifs personnels avec la nécessité de favoriser la croissance de la ville. Tout est connecté, et parfois le chemin vers la victoire personnelle dépend de la prospérité du plus grand nombre.

 

 

Notre avis :

Un gros jeu de chez CGE ? C’est forcément bien, c’est forcément ultra bien réglé et Kutna Hora ne semble pas déroger à la règle. Les ordinateurs en carton ont l’air de faire partie de la dingosphère ludique, pour déterminer le prix des ressources. Les guildes et le système économique intriqué semblent donner tout son sel (d’argent) au jeu. Et ces guildes sont contrôlées par les joueurs, donc j’imagine bien la partie négociations et tactiques de raréfaction des ressources qui vont alimenter Kutna Hora.

Avoir sa cité qui prospère ça augmente les demandes en ressource et ça teste vos moteurs économiques j’imagine. Les guildes apportent asymétrie et synergies. Des cartes d’action vous autorisent vos…5 actions du tour, chaque carte en comporte deux, un peu à la manière de Gloomhaven, et une dernière action sera jouée parmi deux sur votre dernière carte. Sur le plateau central vous devrez acheter des parcelles de terrain, installer des bâtiments, pour augmenter vos ressources. Sur ces bâtiments vous pourrez marquer l’influence de votre guilde. Chaque joueur possède un plateau joueur triple épaisseur avec différents curseurs, et une cathédrale est aussi à construire.

Bref, ça va être probablement génial.

Narak – Missing Expedition (Czech Games Edition)

narak missing expedition

Le pitch : 

Suivez une piste pour découvrir le sort du professeur Kutil et d’autres explorateurs disparus dans Lost Ruins of Arnak : The Missing Expedition. Dans cette extension, vous pouvez tester les stratégies offertes par deux nouveaux dirigeants, explorer de nouvelles voies vers la connaissance sur deux nouveaux axes de recherche, et construire votre équipe d’expédition avec de nouveaux artefacts, objets et assistants.

Cette extension peut simplement être ajoutée au jeu de base Lost Ruins of Arnak, ou elle peut être découverte dans le cadre d’une campagne solo ou coopérative à deux joueurs composée de six chapitres, chacun avec un ensemble de règles, d’objectifs et de réalisations différents.

Cette extension nécessite le jeu de base Lost Ruins of Arnak et est entièrement compatible avec l’extension Expedition Leaders.

Notre avis :

Last but not Least, cette extension pour l’incroyable Narak, l’un des meilleurs jeux d’aventure, toujours par CGE l’éditeur-bonheur. Nouveaux objets et artefacts, nouveau temple double-face, nouveaux assistants. La base, ok. Mais Missing Expedition ajoute un mode campagne solo ou coop de six chapitres, et ça a l’air incroyable. Pourquoi ? Déjà parce que chaque joueur a un pigeon voyageur, qu’il peut envoyer à l’autre joueur avec…1 ressource ! Et une ressource seulement. Mais on imagine déjà que ça peut tout changer, cette pointe de flèche que vous n’avez pas pour battre un gardien, ou cette boussole qui vous manque pour explorer un lieu de niveau 2 ! J’espère que la difficulté sera au rendez-vous.

Point négatif : comment faire rentrer cette extension dans ma boîte de Narak full pimpée impression laser ? First World Problem, je sais.

Voilà qui conclut ce guide de la Gen Con pour celles et ceux qui ne peuvent pas y aller, comme moi, mais on se donne rdv à Essen ou à Vichy ?

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp
bouton Ludum
bouton playin 2
wizard head campustech

Newsletter

Reçois un récap des actus ludiques + les bons plans et promos sur les jeux