Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Magic The Gathering : Comment mélanger son deck, le retour

Mélanger un deck Magic The Gathering (ou autre jeu de cartes à collectionner) c'est une affaire sérieuse qui ne peut souffrir d'approximation, mais si comme moi vous n'avez pas la dextérité d'un croupier, si votre mélange de carte est aussi efficace que celui d'un enfant de 6 ans, cet article est pour vous, et il est garantie sans triche.
melange deck

Cet été,je vous avais proposé un petit article sur la façon de mélanger son deck Magic The Gathering quand on est incapable de se servir correctement de ses mains. La méthode proposée suscita la controverse car le contexte n’était pas bien spécifié, et la méthode était trop précise. Des suspicions d’incitation à la triche ont émergé et elles pouvaient être justifiées, même si cette méthode avait pour vocation à n’être pratiquée que ponctuellement, dans un cadre privé, en prévision ou après une session de jeu, lorsque votre deck ne ressemble plus à grand chose d’utilisable, et présente les stigmates de vos précédentes parties.

Faisons table rase du passé

Aujourd’hui, et dans un soucis d’apaisement, je vous propose une nouvelle méthode, bien plus safe, utilisable sur de nombreux jeux de cartes. Je précise malgré tout que, cette méthode n’a pas vocation à être utilisée dans un tournoi Magic The Gathering. Un tournoi se déroule dans un cadre assez strict, mélanger son deck doit se faire rapidement et on n’a pas le temps pour rebattre correctement son deck entre chaque manche.

Donc si vous allez en compet’, vous pouvez appliquer cette méthode chez vous avant de vous y rendre, et après la compet, quand vous êtes rentrés, mais pas pendant. Non qu’elle soit litigieuse, mais juste parce qu’elle peut être un peu longue…

Pour ce qui est de mélanger votre deck durant une compétition, je suis au regret de vous dire que vous allez devoir apprendre à faire des Kansas city shuffles, des riffles, ou autres mélanges de croupiers (on a un article sur le mélange des cartes qui parle de tout ça).

A lire :  Magic Commander Masters : le deck Groupe de Planeswalkers vous invite à la fête !

Compétitions et événements officiels mis à part, tout va dépendre de votre table de jeu : si vous êtes avec des joueurs détendus qui sont capables d’attendre entre 1 et 2 minutes entre chaque manche, tout devrait bien se passer, sinon, je vous invite à changer de table de jeu.

Le contexte

Vous le savez, dans un jeu de carte, le hasard est roi, il doit être roi, et ce règne ne doit souffrir d’aucune contestation possible. Oui mais voilà, à force de jouer, vous vous en êtes déjà rendu compte : on finit souvent par se retrouver avec des vestiges d’une partie précédente. On vient de la terminer et, pressé de remettre le couvert, on a remballé tout ce beau tas de cartes, on a mélangé rapidement et on s’est récupéré une main … qui s’avère être plus ou moins un décalque de ce qu’on vient de jouer. Bonjour le hasard.

mélange deck

C’est toujours agréable de se retrouver avec son précédent plan de jeu en main, avec les 3 cartes de combo qui vont bien ou avec une pile de terrains, parce qu’on n’a pas été foutu de mélanger correctement nos cartes.

Alors cessons d’être hypocrite et avouons cet état de fait : passé la première partie, si on n’est pas un expert du mélange, le hasard n’existe plus. N’ayez pas peur de passer pour un gros noob et prenez le temps de mélanger vos cartes correctement. Vous allez perdre 2 précieuses minutes, tout au plus, mais l’organisation de votre pioche sera (plus ou moins) REELLEMENT aléatoire.

La méthode

Elle se décline en 2 variantes : La méthode initiale et la méthode d’entre deux manches.

La méthode initiale

Votre deck est dans sa boite, et si vous êtes comme moi (un psychopathe) vous avez rangé le truc de façon à vous y retrouver quand vous devez modifier votre deck. Mon deck dormant dans une boite est donc organisé de la sorte : en fonction de ma decklist sur Deckstat ou en séparant les cartes par types (terrains, artéfacts, créatures, rituels, éphémères, enchantement etc.).

A lire :  Il tient entre ses mains tremblantes une carte Magic à 2,6 millions de dollars

melange deck

Si ce n’est pas le cas, c’est certainement que votre deck est en bordel dans sa boite, donc ça marche aussi.

Etape 1 : posez votre deck sur la table, face cachée.

mélange deck

Etape 2 : disposez vos cartes, une par une, en 7 tas différents, jusqu’ à avoir vidé votre deck.

mélange deck mélange deck

Etape 3 : refaites une unique pile avec vos 7 piles.

mélange deck

Pourquoi 7 ? Parce que c’est le nombre de cartes que vous allez piocher, donc c’est un moyen comme un autre de ventiler vos cartes.

Etapes 4 : faites 2/3 petits riffles supplémentaires, histoire de prouver votre bonne foi.

mélange deck

Etapes 5 : proposer à votre (vos) adversaire(s) de couper votre deck, en guise de bonne foi supplémentaire.

Etape 6 : Vous êtes prêt pour la bagarre !

mélange deck

Ca devrait bien se passer, normalement.

La méthode d’entre deux manches

Vous venez de terminer votre partie avec votre deck parfaitement mélangé et il est déjà temps d’en remettre une petite. Vous n’allez pas mélanger l’entièreté de votre deck, ça n’aurait pas de sens. A la place, vous allez prendre les cartes que vous venez de jouer. Votre main, vos cartes en jeu, votre cimetière, votre exile…

mélange deck

Etape 1 : vous prenez tout ça, vous faites un pile face cachée.

mélange deck

Etape 2 : vous dispatchez en 7 tas comme vu dans la méthode initiale.

mélange deck mélange deck

Etape 3 : vous prenez chacun des tas pour les placer dans votre bibliothèque, de façon aléatoire.

mélange deck

Etape 4 : vous faites quelques riffles, histoire de prouver votre bonne foi.

mélange deck

Etape 5 : proposer à votre (vos) adversaire(s) de couper votre deck, en guise de bonne foi supplémentaire.

A lire :  Gen Con : les cambrioleurs des cartes Magic seraient des créateurs de jeux !

Etape 6 : vous pouvez repartir à la guerre.

mélange deck

Dans ce cas précis, vous êtes bon pour un Mulligan…

Ne vous limitez pas à Magic The Gathering !

Cette méthode, n’hésitez pas à l’utiliser avec d’autres jeux. Parce que bon, soyons honnête 2 secondes : quoi de pire que de se lancer dans une partie de Uno ou de Trio avec un paquet mal mélangé ?

mélange deck

Idem pour un jeu type Stop and Go. Quiconque à déjà fait plus de 2 parties de Let’s dig for treasure sait, qu’avec un mauvais mélange, à partir de la seconde partie, si on pioche une carte vers, on passe à la pile d’à coté, parce que la carte suivante a 90% de chance d’être aussi une carte vers.

mélange deck

Faites des tas de 4/5 cartes, dispatcher tout le paquet et mélanger avant de jouer ne pourra qu’être bénéfique à votre expérience de jeu.

Logiquement, on se retrouve avec une méthode qui est un compromis entre l’art du mélange à la volée (que je ne maitrise décidément pas) et la méthode initiale que j’avais proposée et qui fut tant décriée, une méthode qui s’approche fortement du fameux mélange à la Brice avec quelques variations.

Pour l’avoir pratiquée non-stop depuis les retours sur l’article précédent (oui parce que je réponds, mais j’écoute aussi ce qu’on me dit, et je teste des trucs), j’avoue qu’elle fonctionne plutôt bien. Le plan de jeu ne ressort pas du tout, on a des mains vraiment différentes d’une partie à l’autre (pour le pire et le meilleur), et on gagne en vitesse d’exécution.

N’hésitez pas à nous faire des retours sur cette méthode et à nous dire laquelle vous utilisez personnellement dans la partie commentaires de cet article. A très bientôt sur Campustech.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp
bouton Ludum
bouton playin 2
wizard head campustech

Newsletter

Reçois un récap des actus ludiques + les bons plans et promos sur les jeux