Critique et avis sur Tzolk’in : la roue tourne…

Tzolk’in est gros jeu expert de 2012 qui inventait un système révolutionnaire de roues crantées où les ouvriers progressent…. forcément ça a été repris et ça a mal veillli non ? Et bien pas du tout !

Mise à jour le :

Par : Laurent RFTG

Dans : Critiques et Avis

Tzolk'in avis critique

Daniele Tascini a ouvert sa gamme de « jeux en T » avec l’incroyable Tzolk’in où il a été accompagné de Simone Luciani. Je vous ai parlé de Tiletum et Tekhenu, place maintenant à mon avis et ma critique sur l’incroyable Tzolk’in.

La révolution du calendrier Maya

tzolk'in

Cette année là (2012)

Tzolk’in arriva comme une petite bombe dans l’univers ludique en 2012 (année de sortie également de Terra Mystica ou encore de Seasons)! Porté par cet incroyable système à 6 roues crantées imbriquées, ce gros jeu expert avait vraiment de quoi attirer l’œil sur une table de jeu.

Pas que pour la frime

Mais au delà de cet aspect visuel, c’est bien pour le gameplay qu’est présent cet ingénieux système ludique. Nos ouvriers seront ainsi placés sur les différents emplacements des roues et à la fin du tour des joueurs on tournera la roue central d’un cran… Et comme par magie nos ouvriers placés bougeront aussi d’un cran.

Qu’est-ce que c’est malin !

Nos ouvriers, ainsi entrainés par les roues, se retrouvent donc à chaque fois face à de nouvelles actions plus puissantes… Ils progressent en quelque sorte. Un système tellement réussi que je me demande pourquoi il n’a pas été repris dans d’autres jeux depuis 14 ans ! Pour moi l’élégance de ce mécanisme est inégalée depuis !

Tu poses où tu prends

20240326 213653

Ça revient vite cher

Le gameplay de Tzolk’in repose donc sur ces roues et sur un enchainement de tours où vous allez poser vos ouvriers sur les roues ou alors vous allez les récupérer pour faire l’action.

Pose moi ça là

Plus vous poserez d’ouvriers en même temps et plus cela sera cher en maïs… plus vos ouvriers pourront se mettre haut en profitant des espaces occupés par les adversaires et plus cela sera cher aussi… Et vous voudrez toujours en placer plein et haut !

Tu le prends maintenant ?

Vous pourrez aussi consacrer votre tour à récupérer des ouvriers pour faire les actions en face d’eux (ou celles d’avant mais en payant du maïs ça c’est dur quand même)… Mais plus vous les laisserez sur les roues et plus les actions seront folles… mais ils sont bloqués là… de sacrés dilemmes !

Du sacrifice humain

tzolk'in

Ça rigole pas chez les Mayas

Dans Tzolk’in vous allez développer la civilisation Maya en vous assurant les faveurs des dieux… Et pour cela rien de mieux à l’époque que de petits sacrifices en famille représentés ici par des crânes bleus magnifiques que vous allez poser sur la roue de Chitchen Itza. Cela vous rapportera des points et des avancées sur les temples.

3 temples hypers importants

Les temples justement sont à ne pas oublier dans ce jeu. Ils sont hyper importants. Le jeu est découpé par 4 jours de festin. Votre position sur les temples vous rapportera plein de ressources ou plein de PVs si vous avez bien joué (ou pas beaucoup mais je crois en vous).

Paye ta bouffe

Tzolk’in fait partie de ces jeux old-school qui demandent de payer les ouvriers…. 2 maïs chacun à chaque jour de festin. Vous commencerez avec 3 ouvriers, c’est peu, il faudra aller chercher l’action qui permet d’en avoir plus… mais il faudra penser aussi à le nourrir.

Les roues d’action

Les ressources

20240326 214612

Les roues de Palenque et de Yaxchilan vous permettront de récupérer des ressources. Mais ces ressources seront donnés en petite quantité voir elles ne seront parfois pas disponibles dans le cas du maïs sur Palenque. Autant vous dire que développer les technologies qui améliorent vos actions sur ces roues est très important (mais j’ai gagné sans ma dernière partie).

Les technologies et bâtiments

20240326 233321

La roue de Tikal est la plus sexy : elle vous permet de développer vos technologies en améliorant vos actions sur les roues ! C’est ultra important (oui et les temples et les crânes et tout… en fait). Vous accéderez ici aussi aux bâtiments qui seront pour la plupart des one shot où il faudra judicieusement choisir le moment de les prendre sous peine de faire n’importe quoi…. Banger absolu vous trouverez des bâtiments qui réduisent le prix à payer pour nourrir vos ouvriers… Jetez vous dessus !

Les monuments

Voilà bien l’un des seuls points qui me chagrine dans Tzolk’in : les monuments. Un peu quand comme dans Iki, vous les regarderez au début de la partie… vous vous direz ouah c’est trop fort je vais faire celui ci et celui là pour vous rendre compte que c’est trop cher et n’en prendre aucun (et là en plus c’est vraiment cher en ressources et comme elles valent des points en fin de partie vous dépenserez parfois l’équivalent de 7 points pour en prendre 20… pas fou).

Uxmal mon amour

Finalement la vraie roue sexy de Tozlk’in c’est Uxmal (oui je me contredis direct) puisque vous aurez ici des actions très variées et vous pourrez laisser votre ouvrier y progresser et voir à un moment ce que vous faites (oui vous avez une action qui vous donne accès à n’importe quel action sur une autre roue !)… Et puis c’est là aussi que vous prenez vos ouvriers en plus… rappelez vous on a dit que c’est important.

Il n’a pas pris une ride

Pour un jeu aussi vieux dans un univers ludique qui regorge de nouveauté on peut se demander si cela vaut le coup. Oui et encore oui, bien sûr. Il vous faut découvrir ce grand ancien qui pour moi n’a pas encore été égalé en terme de fraicheur ludique ! Mais attention allez donc acheter votre boite et créer votre propre groupe de Tzolk’in… parce que face à un joueur qui a 5 parties vous allez prendre cher.

tzolk'in jeu boite
bouton ludum

Etiquettes : Daniele Tascini | Iello | Simone Luciani | tzolk'in


Mon avis en bref

Un jeu de 2012 qui n'a pas pris une ride et avec un système de roues encore original en 2024. À découvrir absolument.


Edition

4.5

Mécaniques

5

Rejouabilité

3.5

Originalité

5

Note

18

Comment sont notés les jeux ?


Points Positifs

un système incroyable de roues crantées où les ouvriers progressent

Un arbre de technologie à exploiter

Y a pas à dire les jeux où on nourrit ses ouvriers c'est quand même la base

un eurogame qui n'a pas veilli d'un pouce

Points Négatifs

les monuments sont très très chers

finalement vous vous enfermerez peut-être dans votre stratégie

le coup de la progression de 2 crans de la roue... un peu violent

un débutant n'aura aucune chance face à quelqu'un qui connait le jeu


Laurent RFTG


Infos :

Editeur : Iello, Czech Games Edition

Créé par : Simone Luciani, Daniele Tascini

Nb joueurs : 2 à 4

Idéal à : 4

Age mini : 13 ans

Durée : 90 min

Caractéristiques :

Complexité : 4

Thématisation : 2

Interactivité : 2

ludum cta mobile
Box Ludum CTA Mobile

Avec le même tag :

6 jeux de dés

Mes 6 jeux de dés préférés du printemps !

En mai joue à ce qui te play

En mai, joue à ce qui te play ! 6 jeux pour passer les ponts

6 jeux pour enfants de 7 ans

6 jeux pour t’éclater avec ton enfant de 7 ans !

Kutna Hora 5 raisons d'aller miner de l'argent

5 raisons d’aller miner l’argent de Kutna Hora

6 jeux après-midi

Week-end à la maison ? Voici 6 jeux à sortir pour un après-midi réussi

Dans la même catégorie :

Viking Raiders : mon avis et ma critique !

Moorland critique avis

Moorland : critique et avis sur ce jeu de dérive de ressources

Kipourkoi jeu

Mon avis sur KipourKoi : jouez à ça !

Flowers jeu avis

Flowers : mon avis et ma critique

Pharaon conflits

Critique et avis sur Pharaon Conflits : l’extension pas si conflictuelle que ça

Les chateaux de Bourgogne avis jeu

Critique et avis sur Les châteaux de Bourgogne édition spéciale : la version ultime

Volltreffer jeu avis et critique

Volltreffer : mon avis sur un jeu de plis vintage

Pharaon critique avis jeu

Critique et avis sur Pharaon : Egypt for ever

Laisser un commentaire