Critique de Quickshot : éliminé en 30 secondes

Je suis un très grand fan des jeux minimalistes (oui je pledge aussi des gros KS mais c’est un autre sujet). Arriver à faire fonctionner un love letter et son nombre limité d’effet est une vraie prouesse ! Mais que vaut ce nouveau jeu de Seiji Kanai ? Voici mon avis et ma critique de Quickshot.

Mise à jour le :

Par : Laurent RFTG

Dans : Critiques et Avis

avis et critique quickshot

Ce Quickshot nous avait tapé dans l’œil à sa sortie en septembre parmi les nouveautés du distributeur BlackRock. Fan de Love Letter, je ne pouvais qu’être attiré par ce nouveau Seiji Kanai.

Le minimalisme ludique

partie de love letter

Love Letter

Seiji Kanai est en effet un auteur qui brille par sa maitrise du minimalisme ! Son plus gros succès, Love Letter, repose sur 16 cartes uniquement et est d’une efficacité déconcertante. Ce jeu a d’ailleurs été repensé dans un nombre de versions impensables (chtulu, batman, star wars, marvel,…).

Instabuy

On peut noter aussi ses belles réussites RRR et Braverats ! Alors forcément voir un nouveau jeu minimaliste par ce maitre du genre ne peut que réactiver les souvenirs des soirées passées autour de Love Letter à se balancer des vacheries et à rire des éliminations des autres !

8 effets pour les éliminer tous

jeu quickshot

Un peu moins minimaliste

Ici le jeu arrivera avec 48 cartes dont 40 cartes qui servent au jeu. On est un peu moins dans le minimalisme quoi que avec 8 effets vous connaitrait vite l’implication de chaque carte… ou vous apprendrez vite leur implication car l’erreur est sanctionnée par l’élimination !

Un jeu cruel

Ce qui fait le charme et la cruauté de Quickshot, c’est que nous ne sommes que très éphémères dans la partie. En effet, notre espérance de vie n’est que très très limitée. Il sera facile de se faire éliminer, souvent même tour 1 ! Il ne faudra pas chouiner et bien peser le pour et le contre de la carte choisie par rapport aux intentions adverses. Une intensité de partie que j’apprécie beaucoup.

Un jeu technique

partie de quickshot

Des règles très simples

Le but du jeu est simple : être le dernier à survivre ou être leader à la fin de la 4e manche. Le gameplay aussi est simple d’ailleurs, le leader pose sa carte face visible, les autres ensuite posent la leur face cachée. On révèle le tout, on retourne les doublons et on applique les effets par ordre croissant. Et la plus grosse valeur devient le nouveau leader. Easy !

Des conséquences violentes

Pas tout à fait easy puisque 3 cartes sur 8 provoquent une élimination de joueurs ! Vous pouvez donc être sûr que l’un des joueurs ne passera pas à la manche suivante. Un joueur jouant un 6 en voulant éliminer la plus petite carte peut se retrouver comme sur ma photo à s’éliminer lui même face à un adversaire ayant joué le 3 pour inverser les forces des cartes !

Un chaos à maîtriser

partie de quickshot

Pleins de techniques à trouver

Alors oui vous retrouverez des joueurs qui joueront au départ leurs cartes dans le plus grand des hasards mais le contrôle du jeu est pourtant bien possible. La carte 5 par exemple éliminant les joueurs qui ont joué des doublons sera à réserver à des moments où l’on sait, par rapport à la carte ouverte par le leader, que les joueurs sont susceptibles de sortir la même carte !

L’effet leader

La position de leader est en ce sens à la fois grisante et terrible. En effet, le joueur leader jouant sa carte visible à de bonnes chances de se faire éliminer s’il ne fait pas attention : par exemple il ne peut pas vraiment jouer une petite carte ni un 4 ou 5… à moins d’être là en train de créer les conditions d’un piège pour les autres. À la dernière manche il vaudra mieux d’ailleurs éviter d’être leader (même si le leader pioche une carte ce qui peut le sauver aussi).

Un jeu à enchainer

Jamais une seule partie

Vous l’aurez compris, ce côté élimination directe impose forcément de ne pas jouer qu’une partie de ce jeu lors de votre soirée. Il faudra vraiment prévenir vos joueurs que vous êtes là pour enchainer. Ça tombe bien, la durée très courte des parties, moins de 5 minutes (voir bien moins) s’y prête à merveille.

Des éliminations rigolotes

Avec les parties suivantes vous verrez de nombreuses façons de combiner les effets ! Et c’est là que c’est rigolo. Voir un joueur se retrouver à s’éliminer lui même ou réussir en tant que leader de duper les joueurs qui avaient prévus de vous éliminer sont de grands moments de vos soirées.

Quickshot de plaisir

Moins pur qu’un Love Letter mais jouable jusqu’à 7 (sweet spot 4-5), ce Quickshot aura su également me charmer avec son gameplay nerveux et son esthétique flashy de caractère ! Prêts à enchainer 10 parties d’un coup ?

boite de quickshot
bouton ludum

Etiquettes : Bankiiz éditions | Quickshot | Seiji Kanai


Mon avis en bref

Un jeu minimaliste comme sait bien les faire Seiji Kanai. Il faudra passer la rapidité insane du jeu et enchainer les parties pour découvrir le potentiel caché des effets des cartes.


Edition

3

Mécaniques

4

Rejouabilité

3.5

Originalité

3.5

Note

14

Comment sont notés les jeux ?


Points Positifs

des parties qui fusent

rigoler devant les conséquences des effets

des parties qui s'enchainent vite

la pression de jouer en tant que leader

Points Négatifs

on peut se faire éliminer tour 1

on aurait pu avoir un petit truc sympa pour le leader plutôt qu'une carte (mais cela aurait doublé le prix du jeu qui ici est contenu)


Laurent RFTG


Infos :

Editeur : Bankiiz Editions

Créé par : Seiji Kanai

Nb joueurs : 3-7

Idéal à : 5

Age mini : 10 ans

Durée : 5 min

Caractéristiques :

Complexité : 1

Thématisation : 1

Interactivité : 5

ludum cta mobile
Box Ludum CTA Mobile

Avec le même tag :

sabliers d'or selection

Sabliers d’Or : connaissez-vous les 12 jeux de société les plus attendus de l’année ?

jeux d'association d'idées

Les images valent mille mots dans ces jeux d’association d’idées

sorties septembre blackrock

Les sorties jeux de société en septembre chez Blackrock

Jeux de société pour enfants de 3 à 6 ans

Ma sélection des meilleurs jeux de société pour enfants de 3 à 6 ans

Dans la même catégorie :

Viking Raiders : mon avis et ma critique !

Moorland critique avis

Moorland : critique et avis sur ce jeu de dérive de ressources

Kipourkoi jeu

Mon avis sur KipourKoi : jouez à ça !

Flowers jeu avis

Flowers : mon avis et ma critique

Pharaon conflits

Critique et avis sur Pharaon Conflits : l’extension pas si conflictuelle que ça

Les chateaux de Bourgogne avis jeu

Critique et avis sur Les châteaux de Bourgogne édition spéciale : la version ultime

Volltreffer jeu avis et critique

Volltreffer : mon avis sur un jeu de plis vintage

Pharaon critique avis jeu

Critique et avis sur Pharaon : Egypt for ever

Laisser un commentaire