Mon avis sur Motu, un jeu qui vous laissera sans voix

Bienvenue sur cette île paradisiaque aux couleurs enivrantes et aux paysages envoûtants. Réussirez-vous à créer le plus harmonieux havre de paix en conservant l’équilibre de la nature auquel les habitants tiennent ? Voici mon avis sur Motu !

Dans Motu, les joueurs s’affrontent pour aménager la plus élégante des îles de l’archipel mais l’apparence ne fait pas tout, il faudra être à la hauteur des exigences de mère Nature et des habitants du coin pour espérer l’emporter !

Qu’y a-t-il dans cette belle boîte ?

  • Des cartes Village de départ (chaque joueur démarre avec une)
  • Des cartes Île représentant le paysage où apparaissent des symboles
  • Des cartes Destin qui sont des objectifs de majorité
  • Des jetons Coco, la monnaie
  • 1 réglette pour mesurer la distance entre votre village et les volcans
  • Des cartes Voyageurs à ajouter lors des prochaines parties

 

motu matériel

A lire :  De l'aventure en solitaire : voici 6 jeux de société solo à posséder absolument

Mode d’emploi pour devenir un bon colon :

Au centre de la table une rivière de quatre cartes Île mises à disposition des joueurs ainsi qu’autant de cartes Destin que de joueurs +1. Chacun démarre avec cinq jetons Coco. A chaque tour, un joueur récupère une carte Île pour agrandir le paysage devant lui à partir de son Village de départ. Il paye cette dernière en posant un jeton Coco sur chacune des cartes qui la précèdent (de la gauche vers la droite, la première est donc gratuite !).

Les règles de pose sont simples :

  1. La plage doit être continue
  2. La mer ne rentre pas dans les terres
  3. Il faut obligatoirement recouvrir un symbole

 

Une fois qu’on a fait cela, on décale les cartes de la rivière vers la gauche pour en ajouter une nouvelle. Puis, si on le souhaite : on peut acheter une carte Destin en payant le coût indiqué (égrainez pour cela vos Coco sur les cartes Île de droite à gauche cette fois-ci).

motu

A lire :  5 jeux de société parfaits pour initier ses amis [niveau 3]

Mère Nature n’a pas dit son dernier mot !

Vous allez donc superposer comme cela des cartes au fur et à mesure pour former un joli paysage fourni de symboles. Ce sont ces éléments que vous allez scorer en tentant de les faire proliférer… Oui mais pas n’importe comment ! Durant la partie, 3 décomptes intermédiaires ont lieu. A ce moment-là, chacun se met sur pause et choisit quels éléments il souhaite comptabiliser. Plus exactement, lors du 1er décompte = un seul élément, 2ème décompte = 2 autres puis 3 au 3ème.

Les éléments en question : 

  • Les pêcheurs rapportent 2 points chacun à condition qu’il y ait autant ou plus de poissons
  • Les chasseurs rapportent 3 points chacun à condition qu’il y ait autant ou plus d’oiseaux
  • Les pirogues rapportent 4 points chacun à condition qu’il y ait autant ou plus d’arbres
  • Les noix de coco font 1 point chacune
  • Plus il y a de totems différents, plus ils rapportent
  • La distance entre un village et les volcans définit les points gagnés

 

En fin de partie, après le 3ème décompte intermédiaire, gagne également des points, celui qui a la plus longue… plage ! Et celui à qui il reste le plus de jetons Coco. Les cartes Destin quant à elle font gagner des points par majorité mais elle en font perdre si celle-ci n’est pas atteinte !

A savoir : Quand vous jouez avec les personnages, c’est vous qui choisissez le moment où vous voulez les révéler ! Ils marquent alors immédiatement des points en fonction d’éléments présents dans la rivière de cartes Île ! Par ailleurs, ils octroient des symboles (comme s’ils étaient dans votre paysage).

motu

A lire :  Vous voulez découvrir les jeux de société ? Voici 5 jeux à posséder absolument

C’est MON île !

Si Motu peut donner l’impression d’être un énième jeu de placement ordinaire, il tire à mon sens son épingle du jeu grâce à l’originalité des scorings intermédiaires choisis par les joueurs eux-mêmes !  Quand j’ai vu la boîte, j’ai tout de suite eu envie de l’aimer : le format (oui je suis fan des petites boîtes et m’en fous si ça fait pas un joli facing tout uniforme dans mon salon !), les illustrations, les couleurs, les jetons… tout !

Au toucher, c’est fort agréable, on a envie de manipuler le matériel. L’équilibre naturel à respecter est totalement raccord avec le thème et offre un petit rappel pédagogique tout simple : et si on arrêtait de massacrer plus d’animaux qu’on a en réalité besoin d’en consommer ?! Et puis c’est cohérent : on ne peut pas construire de nouvelles pirogues si on n’a plus de bois, un village gagne en prestige s’il y a des volcans dans le coin mais s’il sont trop proches ça risque de piquer un peu…

Le système d’évaluation de la distance est par ailleurs méga super original et ajoute une petite touche de nouveauté bienvenue, on travaille ici la capacité à appréhender une distance à l’œil en prenant le risque de faire 0 point (parce que si le volcan est trop proche OU trop éloigné, c’est perdu ! Pas de point !)…  Bref, j’adore ! Il faut aimer la gymnastique d’esprit imposée par les choix cornéliens mais les parties sont tellement rapides et dynamiques et puis ces eaux turquoises et puis cet archipel merveilleux… On a forcément envie d’y revenir !

D’ailleurs, si vous souhaitez vous faire un petit plaisir solitaire, sachez que Motu propose un mode solo travaillé dans lequel vous vous battez contre un adversaire fictif. La mémoire semble alors s’inviter dans la partie !

A l’inverse, pour changer un peu des éternels jeux à 4 maxi, celui-ci peut se jouer jusqu’à 6 pour notre plus grand bonheur ! Je ne vois donc aucun nuage noir à l’horizon… Je vous laisse, j’ai comme une envie de plonger dans la lagune tout à coup !

Motu

  • Une création de S.Almes
  • Illustrée par O.Danchin
  • Editée chez Ghost Dog
  • De 1 à 6 joueurs
  • Dès 9 ans
  • Prix : environ 18€

 

motu

bouton ludum

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp
bouton Ludum
bouton playin 2
wizard head campustech

Newsletter

Reçois un récap des actus ludiques + les bons plans et promos sur les jeux