Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Mon avis sur Evacuation : déménager une planète n’est pas un Suchy

Vladimir Suchy approche un des fantasmes des humains en proposant Evacuation, un jeu dans lequel on change de planète. Gros jeu de programmation pour experts, c'est une course dans laquelle vous allez démanteler des industries et infrastructures pour les remonter ailleurs. Voici mon avis sur Evacuation !
Avis Evacuation jeu Vladimir Suchy

Dans le sillage du diamant d’or, je vais vous parler aujourd’hui de évacuation, le dernier né de Vladimir Suchy. Cet auteur s’est fait connaître grâce à l’excellent Underwater Cities et a par la suite lancé sa propre maison d’édition Delicious games. S’en sont suivis des jeux aux retours assez mitigés que je n’ai pas joué. Mais à Essen dernier le jeu avait une grosse hype et je me le suis procuré, et récemment j’ai enchaîné les parties. Après une dizaine de tentatives, voici ma critique sur Evacuation.

Le pitch et gameplay

Évacuation est un jeu innovant vous proposant de transférer le plus vite possible les ressources d’un ancien vers un nouveau monde. Il se joue au tour par tour avec des cartes actions. Chaque joueur en jouant une chaque tour. 4 cartes par manches. 4 manches au total. Donc 16 actions en tout dans le jeu ! C’est ramassé. Il va falloir être organisé pour gérer tout ça.
Plusieurs actions disponibles :

  • construire un vaisseau
  • construire des usines
  • cloner des astronautes
  • construire des villes
  • développer son tableau de technologie…

 

On est sur du classique.

evacuation plateau de jeu planètes

evacuation plateau de jeu planètes verso

cartes action evacuation

cartes stadium evacuation

A lire :  La sélection du Diamant d'Or 2024 a été révélée !

Le twist

Beaucoup d’idées très intéressantes dans ce jeu !

La première, il faut très intelligemment gérer la déconstruction de l’ancien monde. Si vous le faites trop vite, vous allez vous retrouver sans ressources nulle part et quasi bloqué dans le jeu. (ce qui est rare dans la mode des jeux satisfaisants habituels, où tout est fait pour éviter la furstration). L’opération de bascule de déconstruction/reconstruction doit être bien planifiée donc !

Deuxièmement, les cartes actions ont des valeurs en énergie. À la fin du tour, on en fait la somme et cela fait avancer d’autant nos satellites. Quand ces derniers sont très avancés, on a accès à de nouvelles zones du nouveau monde bien meilleures. Donc plus la carte action est forte, moins on avancera notre satellite. Donc jouer uniquement des cartes fortes, vous empêchera d’accéder à l Eldorado du nouveau monde. Une bonne tension encore ici.

Enfin, un ouvrier produisant de la nourriture dans l’ancien monde, peut être spécialisé dans l’acier dans le nouveau monde. On peut donc déspécialiser un ouvrier durant son transport et le réaffecter ailleurs plus tard.

planète evacuation

vaisseaux evacuation

evacuation industries

A lire :  17 jeux de cartes incroyables pour renouveler votre plaisir de jeu

Mon avis sur Evacuation

Évacuation est clairement un jeu qui a divisé à sa sortie. Aux US, il a souvent atteint le top5 des eurogames de 2023. En Europe, l’accueil a été plutôt très froid.

La majorité des reviewers lui reproche un jeu froid, du matos moche et des actions peu satisfaisantes (donc peu de combo, l’inverse d’un Darwin’s journey ou Tiletum). Ce en quoi je rejoins complément ces avis. Le jeu est austère, et on se sent vite perdu les premières parties devant la tâche d évacuer autant de ressources en 16 actions.

Oui, évacuation n’est pas un jeu gratifiant.
Oui, la DA est austère avec une édition à la Rio Grande (Before the Sun…)
Oui, le matos Dragibus ressemble à des jeux d’il y a 10 ans. (Mais à ce jeu là, on a quand même Marrakesh à 75€ pour 3 bouts de cartons, autrement plus scandaleux…)
Oui, le jeu manque d’interaction. Donc préférez y jouer à 2 ou 3 car l’ajout de nouveaux joueurs, n’apporte quasi pas de tension.

Mais, c’est un des jeux les plus exigeants que j’ai pu faire en termes de programmation. On est au niveau d’un Trickerion dans la proportion à se faire des nœuds dans le cerveau !
Tout doit être calculé à la perfection pour arriver à remplir les objectifs en 16 actions. Il requiert donc une longue courbe d’apprentissage. J’ai dû faire 7 games pour finalement arriver pour la première fois à complètement réussir l’évacuation. (Et je ne suis pas une chèvre en jeux Experts+ normalement !)

plateau joueur evacuation

cartes industrie evacuation

A lire :  8 jeux de société incroyables qui vont me faire craquer à Essen

En résumé, Evacuation est un excellent jeu pour le solo, deux ou trois joueurs maxi, en gardant en tête les réserves émises ci dessus. Je le vois bien terminer 6eme au diamant d’or de cette année. Clairement handicapé par son édition, sa froideur et son opacité lors des premières parties. J’ai moi même failli le vendre après ma première game. Et je remercie mon camarade de jeu Valaisan Sacha pour m’avoir motivé à le ressortir jusqu’à en comprendre enfin les ficelles ! Un excellent jeu, mais pas pour tout le monde somme toute.

Évacuation n’est pas un jeu où on s’éternise à optimiser ses points (à la Terraforming mars). Mais vraiment un jeu de course où la prise de risque peut payer ou punir. Il existe deux modes de jeu et c’est vraiment le mode course qui lui donne tout son sel !

Durée : 1h30 de partie en moyenne à 2 joueurs

salade de tokens evacuation

Je précise que ma boîte d’évacuation en VO a été achetée par mes propres soins à Essen au stand de l’éditeur.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp
bouton Ludum
bouton playin 2
wizard head campustech

Newsletter

Reçois un récap des actus ludiques + les bons plans et promos sur les jeux