Carnet de Board : Fabrice Puleo, au doigt et à l’oeil de LINX

Découvrez l'histoire du jeu LINX, depuis son prototype jusqu'à son édition chez Matagot, racontée par son auteur Fabrice Puleo. C'est Carnet de Board, la rubrique qui décortique les jeux sur Campustech !

Bonjour je suis Fabrice Puleo, concepteur de Linx, un jeu de recouvrement édité chez Matagot. En tant que « jeune auteur » Je souhaitais partager mon expérience et vous dévoiler également toutes les étapes du développement de ce jeu. Je vais essayer, durant cet article, de vous décrire tout le chemin parcouru jusqu’à la version finale de Linx. Je suis heureux de vous faire partager mon aventure et vous souhaite une bonne lecture.

Pour commencer, faisons connaissance !

J’ai 50 ans, marié 2 enfants, je suis natif du sud de la France. Depuis gamin j’ai toujours eu de l’imagination et je rêvais de travailler dans le cinéma. Paradoxalement à mes envies, mon parcours scolaire a tracé une autre voie. Je me suis dirigé loin du cinéma. J’ai fait des études de comptabilité (Oui je sais cela fait moins rêver 😊 ). Depuis presque 30 ans je suis comptable. J’aime mon métier, mais malgré tout, j’ai toujours eu ce besoin de viscéral de créer.

J’ai eu de nombreux hobbies et j’ai testé plusieurs arts comme le dessin, la musique ou l’écriture. Jusqu’à mes 40 ans, j’avais un énorme défaut je n’arrivais pas à finir mes créations. Et BOOM la crise de la quarantaine arriva ! Je me suis remis en question. Au lieu de quitter ma femme et de faire le tour du monde en solitaire, j’ai eu la bonne idée de garder mon épouse et de me lancer le défi de créer une BD et d’aller au bout de l’aventure.

Pari réussi en 2016, ma première BD fut publiée. Et j’ai même réitéré mon exploit avec une deuxième en 2020. Suite, à mon déblocage artistique, fin 2020, j’ai voulu tester d’autres univers créatifs.

 2020 : Et pourquoi pas le jeu de société !

Je ne suis pas un grand joueur. D’ailleurs ma ludothèque était très limitée (Monopoly, Scrabble, Abalone…). Je sais certains vont être horrifiés mais ne vous inquiétez pas depuis je me suis amélioré, j’ai élargi ma gamme. Du point de vue créatif, je trouve le jeu de société très intéressant. Les mécaniques d’un jeu se sont des mathématiques et pour un comptable c’est parlant.

D’ailleurs, j’ai vite été dans mon élément. La première année j’ai dû créer au moins cinq prototypes. Curieusement pour l’instant, je ne me suis pas appuyé sur mon expérience de la bd en faisant des jeux narratifs. Je me suis focalisé que sur des jeux sans scénario. Je ne me sens pas encore prêt pour réaliser des jeux avec une histoire. Le temps viendra j’en suis sûr !

Être scénariste de bd et game designer sont deux activités bien différentes. Il a fallu donc apprendre les codes du monde du jeu. J’ai écumé les salons près de chez moi pour rencontrer les joueurs et faire tester mes prototypes. D’ailleurs j’adore ça ! On a un retour immédiat c’est très constructif. J’ai intégré un collectif d’auteurs. Entre nous pas de rivalité une vraie entraide. Avec les éditeurs le contact est très simple. Tu soumets ton projet et tu attends. J’ai appris à être patient !

Il faut accepter les refus, surtout ne pas se précipiter pour l’envoi. Pour certains projets je regrette d’avoir présenté des prototypes aux éditeurs prématurément. Au bout d’un an, n’étant toujours pas édité j’ai décidé de m’auto-éditer pour un de mes jeux. Très bonne expérience, je l’ai fait d’une manière artisanale. Le jeu a son petit succès, j’en suis fier. Toujours cette envie de créer, je continue à faire des nouveaux prototypes et en parallèle je me suis même mis en collaboration avec un développeur informatique pour l’élaboration d’un jeu mobile sur Android.

 Octobre 2022 : Chifoupion ! 2 joueurs

Comme toujours c’est sur le chemin du travail, dans ma voiture, que je cherche dans ma tête une nouvelle idée de jeu (ce n’est pas toujours facile car à l’intérieur de ma tête c’est un peu encombré, il faudrait faire du rangement). Ce jour-là, je me fixe un objectif faire un jeu qu’on peut facilement retrouver sur les étalages d’un supermarché. Mon défi : juste en regardant la boîte, que tu sois joueur ou pas tu dois déjà connaître les règles.

Je reconnais c’est un drôle de défi mais c’est sûrement dû à mon expérience d’auto-édition. Sans distributeur, j’ai été confronté à séduire en direct les boutiques et j’ai compris que vu le volume de jeux produit chaque année il faut rester le plus simple possible en explication. Donc pourquoi pas mixer 2 jeux populaires : le tic tac toe (morpion) et feuille pierre ciseaux ?

J’imagine rapidement les règles, Excité, le soir même, je confectionne un prototype rudimentaire sur une feuille de papier. Avec mon fidèle testeur, mon fils de 12 ans, on enchaine les parties et ça fonctionne. On se régale. Ça marche tellement bien et ça me paraît si évident que je regarde pendant des heures sur internet si ce jeu existe déjà. En effet, il y a d’autres auteurs qui ont mixé ces 2 classiques mais pas le même matériel et pas la même mécanique de jeu.

Avec 18 tuiles et une grille de 3*3, c’est jouable et il y a déjà de la profondeur. Je fais tester ma fille et mon épouse, toutes les deux valident. C’est bon j’ai gagné la première étape !

chifoupion

A lire :  Ahoy, un jeu de pick up and delivery par les auteurs de Root

Le jeu est baptisé Chifoupion

Mon fils trouve le nom facilement. La contraction de chifoumi (pierre feuilles ciseaux) et morpion (morpion=tic tac toe en français). Le premier week end, je fais un premier prototype pour test : avec les amis, le collectif d’auteur ou dans les festivals de ma région. Dans la foulée j’écris les règles :

But du jeu :

Aligner trois de ses tuiles de la même couleur.

Déroulement d’une Partie

Chaque joueur s’attribue une couleur et dispose de 9 tuiles (3 feuilles, 3 pierres et 3 ciseaux). Pour savoir qui commence à jouer, les 2 joueurs font un chifoumi (avec leurs mains). Le joueur qui joue le premier est celui qui a gagné au Chifoumi. Les deux joueurs s’affrontent. Ils doivent remplir chacun à leur tour une case de la grille avec une des couleurs qui leur est attribuée : tuiles bleues ou tuiles jaunes.

Les joueurs ont la possibilité de recouvrir les tuiles déjà posés selon les règles suivantes

  • La pierre recouvre les ciseaux
  • La feuille recouvre la pierre
  • Les ciseaux recouvrent la feuille

 

Fin de Partie

Le gagnant est celui qui arrive à aligner trois couleurs identiques, horizontalement, verticalement ou en diagonale et que l’autre joueur n’a pas la possibilité de le recouvrir (Possibilité ex aequo). Celui qui remporte 2 ou 3 manches gagne le duel.

Règles spécifiques au Chifoupion

  • On ne peut recouvrir qu’une seule fois sur la même case (maximum 2 tuiles sur la même case)
  • Le même joueur n’a pas le droit de recouvrir les 3 cases de la même ligne
  • Un joueur a la possibilité de recouvrir sa propre tuile.
  • Si un des joueurs aligne ses trois couleurs et que l’autre joueur durant le tour d’après ne recouvre pas une des cases (oublie ou pas la possibilité). Le joueur gagne la partie.
  • La partie n’est pas terminée tant qu’un des joueurs à la possibilité de recouvrir.

 

Le calendrier des évènements

Décembre 2022, Chifoupion est prêt

Après de nombreux test sans modification des règles, Chifoupion est prêt pour le proposer aux éditeurs. Pour cela il faut faire une vidéo.  Lors du tournage, je fais appel à mon mannequin de main, et devinez qui c’est ? Et oui encore mon fils ! La vidéo est courte mais c’est long à faire car je dois écrire toutes les explications en sous-titres. J’ai un accent du sud de la France, il est chantant mais pas vendeur, alors j’évite de parler et je préfère écrire.

Début décembre, j’envoi par mail de la présentation de Chifoupion (règles + liens vidéo), à quelques éditeurs que j’ai sélectionnés.

Au bout de 3 jours, je reçois un mail d’un éditeur (assez majeur sur le marché européen) qui me fait part de son intéressement pour mon projet et me demande un prototype par courrier. A ce stade, j’y crois mais je reste prudent (Proverbe : Une fois mordu, deux fois timide). Pour me donner le plus de chance, je fais appel à un de mes meilleurs amis qui a une graveuse laser pour me confectionner un joli prototype en bois.

chifoupion

A lire :  Almost Innocent : un jeu coopératif et de déduction pour sortir de prison !

Février 2023 – Vitrolles

Le 4 février, Vitrolles, un petit festival près de chez moi. Je rencontre des amis joueurs et ils sont fans de mon joli Chifoupion en bois. Ça me motive pour Cannes.

Février 2023 – Cannes FIJ

C’est la première fois que j’assiste à ce festival. J’y vais tout seul pendant 2 jours avec quelques prototypes dont Chifoupion. J’ai pris des rendez vous avec 2 éditeurs. Je suis quand même impressionné par le lieu. C’est immense, il y a énormément de monde. Le monde ludique se porte bien.

Le premier jour, j’ai un entretien avec l’éditeur qui m’avait réclamé, en décembre, un exemplaire de Chifoupion. Petite déception, il ne le retient pas. Je ne peux pas dire le motif du refus, je ne m’en rappelle plus.

Et là providence ! Je croise un ami dans le festival, qui me conseille de présenter Chifoupion à l’éditeur Matagot. Ils distribuent des Microgames et mon jeu de 18 cartes entre cette gamme. J’écoute mon ami et tente ma chance, je me dirige vers leur stand.

Au premier contact, on m’explique que pendant le festival, ils ne reçoivent pas les auteurs pour des nouveaux protos. J’insiste un peu et un de leur collaborateur accepte de le tester rapidement. Sur leur stand on fait une partie sans le plateau et il trouve le jeu intéressant. Le lendemain matin, j’ai rendez-vous avec leur direction dans les locaux professionnels.

Je rencontre Arnaud Charpentier, Il me dit qu’il est pressé et qu’il a d’autres rendez-vous et qu’il veut bien tester mon prototype mais rapidement. On s’isole dans une autre pièce, pendant 10 minutes nous jouons à Chifoupion. Fin de l’entretien, il se gratte la tête, il réfléchit puis me sert la main et me félicite.  Il prend ma carte de visite et mon prototype et me dit qu’il me recontacte dans les prochains jours pour signer le contrat et il disparait. Un court entretien un peu surréaliste mais super efficace !

A ce stade je n’y crois pas mais le lendemain (Le dimanche Matin). Je reçois un mail de l’éditeur pour me confirmer que la signature du contrat se fera dès la semaine prochaine. C’est fou mais c’est vrai !

Mars 2023 – Matagot Chifoupion multijoueur

A la signature du contrat. Arnaud m’informe tout d’abord que Chifoupion changera de nom et que le prototype a du potentiel pour un autre format et tout spécialement le multijoueur. D’ailleurs dès la première semaine en interne ils font des tests à 4 joueurs. Avec la même mécanique ça fonctionne. Un plateau virtuel de 5×5 est incorporé.

chifoupion

A lire :  Carnet de Board : 12 Chip Trick, une histoire de jetons

Arnaud est mon interlocuteur principal. On échange régulièrement par téléphone et par mail l’évolution du projet. Je sens son implication sur ce projet. Je n’étais pas habitué à être autant épaulé. Une véritable collaboration (ça me change de l’auto édition).

Chifoupion se métamorphose. Naissance d’un nouveau prototype avec une illustration plus visible. Des symboles ont été rajoutés (Croix pour les ciseaux, cercle pour les pierres et carré pour les feuilles). Dans chaque coin des tuiles le symbole est repris pour faciliter la lecture des cartes utilisées

Changement de nom provisoire : AXO ! Arnaud m’informe que son ’équipe n’a pas résisté à faire un essai.

linx-materiel

Fin Avril 2023 à Mai 2024 – Développement de LINX

Avril 2023

En 10 jours, un énorme travail d’édition a été fait sur les règles.

2 changements principaux :

  • Chaque joueur a un nombre de tuiles au départ et pioche pour les suivantes
  • Victoire 3 tuiles alignées rectos ou versos

 

Ces nouvelles règles paraissent anodines mais après des centaines de parties je peux vous garantir qu’elles changent tout. LINX est né (Un Chifoupion multijoueurs avec plus de saveurs). Pour le nom un court instant on pense à Rochambeau mais l’idée est vite abandonnée pour être remplacer définitivement par LINX

Dans la foulée, l’excellent illustrateur Anthony Questel intègre dans l’illustration la notion de recto verso. Les symboles sont attribués maintenant aux joueurs et plus aux feuilles pierres ciseaux. C’est malin car maintenant le jeu est adapté pour les daltoniens. On peut se référer aux symboles au lieu de la couleur.

Le temps passe, on peaufine les règles, l’illustration, l’idée de la boite, les remerciements….

Mai 2023

Je reçois un print to play des tuiles définitives. J’enchaine les parties jusqu’à que mon fils fasse une overdose de LINX !

Juin 2023

Tout fier, je reçois ma première boite test. A peine remis mon fils fait une 2ème overdose ! Après c’est ça faute il y a que lui qui joue dans la famille.

Juillet à Octobre 2023

Matagot prépare un premier tirage, et un gros travail de communication auprès des différents acteurs ludique est lancé….L’éditeur m’informe des retours après chaque manifestation (PEL, VICHY….) et c’est rassurant ils sont positifs !

Octobre 2023 à aujourd’hui

En octobre on reçoit les premières boites. Matagot décide pour l’événement de faire une première vente exclusive à Octogone (Un festival à Lyon). Je ne pouvais pas rater ça ! Accompagné de mes 2 amis (Fabien le fabricant du joli proto Chifoupion en bois et Maxime l’initiateur à Cannes du contact avec Matagot) nous faisons 4 heures de route mais je vous garantis on n’a pas été déçus. Le public était au rendez-vous, les séances de dédicaces étaient agréables. On a fait sold out !

Cerise sur le gâteau, j’ai récupéré mes exemplaires auteur. Ce festival a été bénéfique pour le moral ! Même si on est persuadé qu’on a fait un super jeu, il y a toujours une part de doute. C’est toujours rassurant de constater en direct Live l’engouement des joueurs.

Arnaud m’informe de la date de sortie : le 3 mai 2024.

Je sais c’est long mais c’est un mal pour un bien. Mais bon ! J’ai de quoi patienter, j’ai régulièrement des nouvelles. L’éditeur continue ses démarches commerciales. Linx séduit déjà quelques pays comme le Canada, l’Australie…. Une version numérique sur Board Game Arena est en cours d’élaboration….

Pour conclure : Plus qu’un accompagnateur, je considère que l’éditeur a été co-auteur du jeu. Un véritable travail d’équipe. Le résultat est super satisfaisant. On a réussi à faire un joli petit jeu accessible qui a pour but de distraire et réunir un maximum de personnes. Un vrai jeu populaire avec une profondeur. Je suis fier de tout le travail qui a été fait sur Linx. 

Une chouette expérience ludique.

Merci d’avoir lu cet article et merci également à toutes les personnes qui découvriront LINX.

Fabrice PULEO, pour Campustech.

Pour acheter LINX :

linx jeu matagot

bouton ludum


Nom de l'auteur de la publication


Bandeau google actus

Etiquettes : Linx | matagot

Newsletter Campustech

Recevoir les actus, critiques, guides et bons plans jeux de société deux fois par semaine

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

A lire aussi :

5 jeux en bois qui ne vous laisseront pas de marbre

house of cats chat du bibliothecaire

House of Cats et le chat du bibliothécaire : chat-thérapie

Viking Raiders jeu

Un jeu d’ambiance à base de gros gnons avec Viking Raiders

Manhattan Project War Machine

Manhattan Project War Machine : c’était pas ma guerre froide

Nanogame Bog Matagot

Nanogames : Matagot sort un format de jeux pas plus gros qu’un paquet de chewing-gum !

Dans la même catégorie :

Grammaire des jeux narratifs - For The Story Sébastien Célerin

Carnet de board : la grammaire des jeux narratifs – For the Story

Carnet de Board bonne presse

Carnet de board : Vincent Miramon fait les gros titres avec Bonne presse !

Carnet de Board Diferencio

Carnet de board : Diferencio un jeu à quatre qui fait toute la différence !

Carnet de Board : Le Roy Des Ribauds, un Microgame par Erwann Ricord

Carnet de Board : 12 Chip Trick, une histoire de jetons

carnet de board Orion Duel

Carnet de Board : Orion Duel, cosmogonie d’un jeu abstrait moderne

Carnet de board - Philippe Attali -Almost Innocent

Carnet de board : l’histoire du jeu Almost Innocent par Philippe Attali

Laisser un commentaire