Wyrmspan : à quoi s’attendre ? Les entrailles du jeu et son gameplay !

Wyrmspan a fait grand bruit depuis son annonce, il profite de l'aura de son grand frère Wingspan. Mais que nous réserve ce jeu ? Voyons un peu ce que Wyrmspan cache dans ses entrailles !

Wyrmspan

L’annonce de Wyrmspan hier a fait grand bruit, la presse ludique mondiale s’est emparée du joli visuel draconique pour divulguer la sortie du jeu. Mais que nous réserve Wyrmspan ? En quoi est-il différent de son cousin Wingspan, autre poulet aux oeufs d’or de chez Stonemaier games ?

Même carrosserie, moteur amélioré

C’est une vraie surprise que ce Wyrmspan, travaillé en secret depuis plus d’un an avec la talentueuse Connie Vogelman, à l’origine de Apiary dont la sortie est prévue à la fin de ce mois. Il ne s’agit pas d’une simple re-thématisation destinée à séduire toutes celles et ceux qui n’auraient pas encore succombé au charme évident des oiseaux de Wingspan. L’ambition est plus forte que cela ! Connie Vogelman a gardé la carrosserie de Wingspan mais elle a refait tout le moteur.

Les points communs entre Wingspan et Wyrmspan

Le tableau building

Évidemment Wyrmspan garde l’allure d’un jeu de tableau building. Vous allez poser jusqu’à 12 cartes Dragons (4 cartes par ligne dans 3 cavernes différentes) en tentant de créer la meilleure synergie entre toutes les cartes afin de répondre au mieux à 4 objectifs différents de fin de manche tirés aléatoirement au début de la partie. Vous poserez ces cartes de gauche à droite en avançant dans votre caverne et vous aurez besoin de ressources pour les jouer ainsi que d’emplacements excavés.

Les différences

Excavés ?

C’est la première différence avec Wingspan, chaque case pouvant accueillir un Dragon doit d’abord accueillir une carte Cavernes. Les joueurs gèreront donc deux types de cartes dans leur main et dans le ratio qu’ils souhaitent. Ces cartes seront récupérées dans un marché similaire à celui des Dragons. Elles sont toutes différentes et vont toutes proposer un bénéfice immédiat lors de leur pose comme des œufs, ressources, Dragons, Cavernes, pièces et Guilde Draconique…

Guilde Draconique ?

C’est la deuxième différence avec Wingspan. Au centre de la table se trouvera un plateau affichant un parcours circulaire qui permettra, à chaque fois que vous gagnerez le bénéfice de la Guilde, d’avancer et de débloquer des bonus que vous pourrez anticiper car vous les voyez. On a donc un nouveau moteur de bénéfices, mais pas que. Au centre de ce plateau vous sélectionnerez parmi 4 un plateau central.

  • Les joueurs auront accès à ce plateau à chaque fois qu’ils arriveront à mi chemin du cercle ou finiront un tour.
  • Ils pourront bénéficier d’un bonus immédiat puissant en déposant un cube à leur couleur.
  • Chaque plateau guilde ayant sa petite particularité, les parties n’auront pas toutes les mêmes axes stratégiques.
  • C’est également là que vous pourrez gagner des pièces.

 

détails wyrmspan

Des pièces ?

C’est la troisième différence avec Wingspan et elle est de taille. Dans Wyrmspan vous bénéficiez de 6 nouvelles pièces à chaque manche et les trois actions proposées demandent toutes, de base, une pièce (plus le coût additionnel variable selon l’action choisi). On pourrait donc considérer ces pièces comme des cubes actions de Wingspan MAIS dans Wyrmspan il n’y a plus de nombre de tours imposé à chaque joueur. Vous stoppez votre manche quand vous le souhaitez.

Ainsi vous pouvez mettre de côté des pièces pour une manche ultérieure plus rentable. Et surtout, étant donné que vous pouvez gagner des nouvelles pièces durant votre manche vous pouvez jouer plus de tours de jeu que prévu.

Bref, on se sent moins étriqué et c’est une sensation nouvelle très agréable que de pouvoir enchainer les actions si on s’est bien organisé.

Des œufs tachetés

Quelles actions ? Elles sont au nombre de trois : Excaver, Attirer et Explorer.

Les deux premières consistent à pouvoir poser des cartes, d’abord Cavernes puis ensuite Dragons (en pouvant bénéficier d’effets de pose également, de bonus de fin de manche ou de bonus de fin de partie mais également de bonus d’exploration).

La troisième, l’exploration, voit apparaitre votre pion Dragonologue que vous allez sortir de votre camps de base pour rendre visite à tous vos dragons bénéficiant du bonus d’exploration. Chaque visite a un coût que vous déposerez devant l’entrée de la caverne choisie et vous pourrez y retourner dans la manche, mais pour un coût supérieur à chaque fois. De plus chaque espace entre les cases fait également apparaitre ce bonus (différent selon la ligne de cavernes explorées) si bien qu’en explorant judicieusement vous pouvez collecter énormément de choses !

wyrmspan

Il n’y a plus de dés pour collecter ?

Et non, c’est la dernière différence avec Wingspan. Vous collectez vos ressources en ayant construit votre moteur qui n’est plus soumis à une réserve de dés mais uniquement à vos chemins empruntés dans vos cavernes, sur vos cartes, par les pouvoirs de pose des Cavernes et des Dragons et également par votre avancée sur la piste de la guile Draconique et votre positionnement au centre de celle-ci.

Bref, une multitude de points d’accès aux ressources diverses comme les cristaux, les pièces, les oeufs, la viande, l’or et… le lait.

Les Dragonnets, ls cartes préférées de Jamey Stegmaier

Le lait ?

Ce sera la ressource idéale pour attirer les Dragonnets, de mignons tout petit dragons puissants car bénéficiant de trois pouvoirs différents ! Mais attention, vous les trouverez surtout dans votre abysse améthyste alors laissez de la place ! Évidemment toutes les cartes Dragons sont différentes, ont des Cavernes de prédilections et avec 183 cartes Dragons vous n’avez pas fini d’être surpris.

Les qualités de Wyrmspan

  • Une mécanique éprouvée modernisée et dynamisée
  • Plus de combos et de rejouabilité
  • Une édition remarquable

Frédéric Domain


Bandeau google actus

Etiquettes : matagot | Stone Maier Games | Wyrmspan

Newsletter Campustech

Recevoir les actus, critiques, guides et bons plans jeux de société deux fois par semaine

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

A lire aussi :

5 jeux en bois qui ne vous laisseront pas de marbre

house of cats chat du bibliothecaire

House of Cats et le chat du bibliothécaire : chat-thérapie

Viking Raiders jeu

Un jeu d’ambiance à base de gros gnons avec Viking Raiders

Manhattan Project War Machine

Manhattan Project War Machine : c’était pas ma guerre froide

Nanogame Bog Matagot

Nanogames : Matagot sort un format de jeux pas plus gros qu’un paquet de chewing-gum !

Dans la même catégorie :

Rayman le jeu de société

Rayman tape du poing sur la table de jeu

à la louche

« À la louche » : sans extension fourchette

Margot Robbie Monopoly

Margot Robbie dans un film Monopoly : ne passez pas par la case navet

Viking Raiders jeu

Un jeu d’ambiance à base de gros gnons avec Viking Raiders

Manhattan Project War Machine

Manhattan Project War Machine : c’était pas ma guerre froide

Atlantis rising : coulera, coulera pas ?

Dédale Alchimie du jeu

Dédale : un jeu créé collectivement pour soutenir le festival Alchimie du jeu

Loups-Garous

Loups-Garous : de mauvais jeu à mauvais film sur Netflix (et 3 jeux pour le remplacer)

Laisser un commentaire