Mon avis sur Takenoko : un panda court côté jardin

Gérez la bambouseraie de l'empereur grâce à un jardinier méticuleux et un panda facétieux : voici mon avis sur Takenoko !

Takenoko avis

S’il fallait nommer un titre parmi les classiques du jeu de société moderne qui fascine et séduit toujours le public familial après autant d’années d’existence, ce serait bien celui-là : Takenoko !
Takenoko est un jeu de course à l’objectif qui a remporté de prestigieux prix dont celui de l’As d’or et le Golden Geek en 2012. Il propose un visuel attrayant, un matériel ludique et une mécanique amusante autant qu’intéressante sans grande complexité ce qui lui assure encore à ce jour, une place parmi les favoris. Je vous donne mon avis sur ce jeu.

Viens faire un tour dans ma bambouseraie !

Le premier atout de Takenoko est sans aucun doute son visuel. Les couleurs pastels roses violacées et ce panda tout mignon captent immédiatement le regard de celui qui n’était là, au départ, que pour jeter un œil dans les rayons de sa boutique.  Cette magnifique illustration ne peut pas laisser de marbre, on se retrouve happé par ce petit personnage dodu caché sous son parapluie qui nous fixe avec ses grands yeux bleus à la fois curieux et tristounets.

Mais s’il n’y avait que la boîte… Avez-vous seulement déjà aperçu ce jeu en présentation sur une table ?! Cette fois-ci c’est sûr : impossible de résister, vous le voulez instantanément ! Peu importe de quoi il en retourne mais ces parcelles hexagonales de toutes les couleurs, ces bouts de bambous jaunes, verts, roses qui se superposent pour donner de la verticalité au jeu, ces figurines trop chous à croquer, ces toutes petites cartes adorables, ces plateaux perso sans texte mais avec des picto clairs que l’on comprend immédiatement…

Bref on fond complètement devant cette profusion de matériel incroyable ! Sans doute, l’aspect jeu-jouet vient-il réveiller le petit enfant enfoui au fond de nous qui ressent subitement l’envie de manipuler les tuiles, empiler les bambous, déplacer les bonhommes… On veut retrouver notre innocence et continuer de rêver encore un peu !

takenoko

takenoko

Quand le rêve devient réalité

Vous êtes à présent attablé avec le reste de votre tribu et avez installé le matériel que je viens de décrire au centre de la table. Tout le monde s’est extasié, maintenant il est temps de jouer !

Si Takenoko est une course à l’objectif où le premier à en avoir remporté un certain nombre gagne, le jeu ne se résume pas qu’à cela et va venir introduire plusieurs petites mécaniques intéressantes qui nécessitent un poil de réflexion et d’anticipation. Si le jeu ne se veut pas trop compliqué pour correspondre au public familial ou novice, il n’est pour autant pas totalement démuni d’intérêt et de stratégie.

On peut même lui reconnaître l’avantage de permettre à notre cerveau de faire certaines connexions et, ainsi, se préparer à découvrir d’autres titres en montant d’un cran le niveau de difficulté par la suite.

Ici, disais-je, on s’adresse donc à des joueurs qui découvrent ou font découvrir, partagent un moment avec des plus jeunes, veulent s’offrir un instant de plaisir en retrouvant un de leurs premiers amours (pour les plus passionnés d’entre-nous !). Les tours sont adaptés à ces profils et comportent peu d’actions. En réalité, on commence toujours par lancer un dé qui détermine la Météo du tour et offre un petit bonus au joueur actif. Ensuite, on choisit deux actions parmi :

  • Ajouter une Parcelle
  • Irriguer un terrain
  • Déplacer le Jardinier ou le Panda
  • Piocher un nouvel objectif

Pas difficile à retenir d’autant que tout est bien représenté sur chaque plateau personnel ce qui permet à chacun de gérer un peu ses gains et son avancée.

takenoko

Kung-fu gardening

J’y viens ! Sans rentrer dans le détail des règles qui en font un jeu bien plus profond qu’il n’y paraît, laissez-moi vous dire que chacune des actions citées initie à un type de jeu et favorise l’apprentissage de mécaniques plus poussées.

  • Un peu de pose de tuiles avec l’ajout des Parcelles qui invite le joueur à gérer la notion d’espace 
  • De la gestion de ressources avec les bâtons d’Irrigation qu’il faudra positionner au bon endroit, au bon moment pour espérer profiter du bambou qu’ils font pousser
  • Un côté abstrait avec les déplacements du Jardinier ou du Panda qui n’appartiennent pas à un seul joueur et nécessitent un peu d’anticipation et d’opportunisme
  • Un peu de calcul et d’optimisation avec les Objectifs à tenter de remplir au plus vite et les Aménagements à disposer intelligemment pour bloquer les autres ou vous offrir un avantage

Après tout ça, je crois que nous sommes d’accord pour dire que Takenoko est un jeu complet !

Alors oui, certains pourront lui trouver un manque de profondeur, des parties qui se ressemblent et surtout lui reprocher sa part de hasard avec les objectifs que l’on pioche et qui peuvent être instantanément résolus si vous avez le Qi bordé de nouilles chinoises de la chance ! Mais il suffit de modifier ce petit point de règle (ce qui est d’ailleurs spécifié dans le livret) pour éviter toute crise de nerf autour de la table !

Quant à la règle tiens ! Parlons-en : non seulement elle est bien écrite et on s’y retrouve mais en plus il y a même une petite BD en guise d’intro pour nous aider à plonger dans l’ambiance du jeu et faire connaissance avec les personnages, c’est pas trop cool ça ?!

takenoko

L’amour en XXL

Takenoko a selon moi la recette parfaite pour donner envie de jouer ! Si vous cherchez une activité qui rassemble petits et grands autour d’un thème joliment mis en lumière et un esprit taquin qui divertit et stimule à la fois, je crois que vous trouverez votre bonheur avec ce jeu.

Et si la version de base ne suffit pas à vous émerveiller, jetez un œil à la boîte géante (XXL) où chaque élément est surdimensionné pour un effet wahou de dingue ! Idéal pour les structures, les événements ou les collectionneurs !

Quoi ? Vous en avez déjà fait le tour ? Envie de renouveler un peu et rendre les parties plus dynamiques et fun ? Alors testez l’extension Chibis qui ajoute une toute chouette Pandinette et ses Pandinoux tout doux (qui vont tout dévaster et ruiner la paisible bambouseraie à tout jamais !).

Quoi encore ? Comment ça Takenoko ne tient pas facilement dans la valise ?! Ah oui bon, c’est vrai que , malgré un superbe thermoformage de la mort qui tue, tout risque de se renverser lors d’un voyage… Pour ça, bougez pas… J’ai ouïe dire qu’une version Roll & Write allait débouler prochainement. Alors restez à l’affût sur Campustech !

takenoko

Takenoko

  • une création d’Antoine Bauza
  • illustrée par N.Fructus, Picksel, Yuio
  • Editée chez Bombyx et Matagot
  • De 2 à 4 joueurs
  • Dès 8 ans

 

takenoko

bouton ludum


Mélanie Fragata


Bandeau google actus

Etiquettes : Antoine Bauza | Bombyx | Jeux de tuiles | matagot | Takenoko

Newsletter Campustech

Recevoir les actus, critiques, guides et bons plans jeux de société deux fois par semaine

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

A lire aussi :

5 jeux en bois qui ne vous laisseront pas de marbre

house of cats chat du bibliothecaire

House of Cats et le chat du bibliothécaire : chat-thérapie

Viking Raiders jeu

Un jeu d’ambiance à base de gros gnons avec Viking Raiders

Manhattan Project War Machine

Manhattan Project War Machine : c’était pas ma guerre froide

Petites sorcières jeu de rôle enfants

Petites Sorcières : un jeu de rôle pour enfants signé Antoine Bauza

Dans la même catégorie :

ici c'est paris ! jeux de société

Ici c’est Paris ! 3 jeux de société sur le thème de la capitale française

5 jeux en bois qui ne vous laisseront pas de marbre

3 jeux de société pour les fans du Marvel Cinematic Universe

mudum box printemps

J’ai reçu la Easy Box Ludum de printemps (avis)

scorpion masqué zombie kids

L’univers Zombie Kidz : 3 jeux pour faire plaisir à vos enfants !

5 jeux d'ambiance

5 jeux d’ambiance : ça te branche qu’on s’en paye une tranche ?

Boardgames Classic Carcassonne

Boardgames Classics : Carcassonne l’incontournable

5 erreurs à éviter soirées jeux

Soirée jeux : 5 erreurs à ne pas faire pour éviter la catastrophe

Laisser un commentaire