Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Donjons & Dragons n’est pas à vendre : Wizards of The Coast dément les rumeurs

Wizards of the Coast Réfute les rumeurs de vente de Donjons & Dragons à Tencent, qui ont enflammé le web hier.
donjons et dragons

Face aux rumeurs d’une vente de la licence Donjons & Dragons à Tencent, une entreprise chinoise, le géant du jeu de plateau Wizards of the Coast (qui appartient à Hasbro) clarifie sa position.

Une mise au point sur Dungeons & Dragons

Wizards of the Coast, la division de Hasbro responsable du célèbre jeu (de plateau, de rôle, vidéo) Donjons & Dragons, réfute fermement les rumeurs initiées par un rapport de presse chinois selon lesquelles Hasbro, en difficulté financière, envisagerait de vendre sa franchise Donjons & Dragons à l’entreprise chinoise de jeux vidéo Tencent.

Wizards of the Coast dément

Des médias ont relayé un article du site chinois Speed Daily, traduit par PanDaily, mentionnant des sources anonymes selon lesquelles les problèmes financiers de Hasbro pousseraient l’entreprise à envisager la vente de cette marque emblématique.

Selon cet article, Tencent, le géant chinois du jeu vidéo également propriétaire de la plateforme sociale WeChat, serait en négociations préliminaires pour acquérir « une série de droits », incluant les droits d’adaptation en jeux vidéo de marques telles que Donjons & Dragons, bien que l’étendue exacte d’une potentielle vente de propriété intellectuelle n’était pas clairement définie.

Toutefois, dans une déclaration faite jeudi, Wizards of the Coast a nié ces rumeurs, affirmant que bien que l’entreprise entretienne de multiples partenariats avec Tencent et l’entreprise ne souhaitait pas commenter davantage les « spéculations ou rumeurs concernant de potentielles acquisitions ou accords de licence ».

 

A lire :  Baldur's Gate 3 : les 8 armures rares à ne surtout pas manquer !

Les fans en alerte

Ces rumeurs ont suscité surprise et inquiétude parmi les fans, notamment en raison de la performance solide de Donjons & Dragons dans le portefeuille de Hasbro. Sur le subreddit DnD, de nombreux fans ont exprimé leur alarme à l’idée qu’un conglomérat massif comme Tencent puisse prendre le contrôle.

Hasbro traverse une position financière précaire depuis au moins l’année dernière, avec une chute de plus de 17 % de son action en 2023 suite à des ventes médiocres et une saison des fêtes décevante, ce qui a finalement conduit à plus de 1 000 licenciements en décembre. Néanmoins, Hasbro souligne que les produits de jeux, notamment ceux produits par Wizards of the Coast, restent une valeur sûre, affichant une performance exceptionnelle au troisième trimestre de l’année dernière, notamment grâce au succès phénoménal du jeu vidéo sous licence Donjons & Dragons, Baldur’s Gate 3.

Hasbro a acquis Wizards of the Coast en 1999, mais en 2021, l’a transformé en sa propre division au sein de l’entreprise, cherchant récemment à capitaliser sur le succès en élargissant Donjons & Dragons aux jeux vidéo comme « Baldur’s Gate 3 » et aux films comme le succès au box-office de l’année dernière, Dungeons & Dragons : Honor Among Thieves.

Larian dément aussi

Le rapport de Speed Daily affirmait également que Larian Studios, la compagnie belge de jeux vidéo derrière les populaires jeux basés sur Donjons & Dragons « Baldur’s Gate », était initialement un acheteur potentiel de la PI mais manquait de financement et a depuis servi d’intermédiaire entre Hasbro et Tencent, qui investit dans Larian. Néanmoins, Swen Vincke, PDG de Larian, a écarté les rumeurs dans un post jeudi :

A lire :  Quel prix pour GTA 6 ? Plus c'est long plus c'est cher ?

“C’est absurde que je doive tweeter sur le fait de ne pas acheter quelque chose qui n’est pas à vendre, donc je ne le ferai pas. Mais au cas où vous vous le demanderiez, nous ne le faisons pas. Espérons que cela clarifie les choses.”

 

Malgré les turbulences et les spéculations, la position ferme de Wizards of the Coast souligne l’importance stratégique et affective de Donjons & Dragons pour Hasbro. Cette clarification réaffirme l’engagement de l’entreprise envers son héritage ludique, et écarte l’ombre d’une vente imminente.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp
bouton Ludum
bouton playin 2
wizard head campustech

Newsletter

Reçois un récap des actus ludiques + les bons plans et promos sur les jeux