Critique et avis sur Planet Unknown : faire place nette sur sa planète

La Terre est à court de ressources : votre mission est de terraformer une planète inconnue pour en faire le nouveau berceau de l’humanité. C’est le pitch de Planet Unknown, et voici mon avis et ma critique.

Mise à jour le :

Par : Ludi'Nat

Dans : Critiques et Avis

C’est en assemblant judicieusement des tuiles polyominos que votre planète pourrait être celle qui remportera le plus de médailles et qui vous offrira la victoire. Planet Unknown est un jeu de Ryan Lambert et Adam Rehberg, édité chez Adam’s Apple Games et localisé en France par Origames.

Comment jouer à Planet Unknown ?

Comment terraformer au mieux sa planète et profiter des bonus des différentes pistes de ressources ? Chaque joueur / joueuse reçoit 2 plateaux : 1 planète et 1 corporation, des modules de survie à positionner sur les emplacements dédiés sur la planète ainsi que 5 cubes pour monter sur les pistes de ressources de la corporation.

La Station Spatiale est positionnée au centre de la table : il s’agit du plateau de fromage galactique contenant les polyominos dont la taille va de 2 à 5 cases. C’est un gros plateau tournant qui fait toute l’originalité matérielle de ce jeu ! Des cartes objectif sont posées entre chaque paire de joueurs. Des cartes CIV, des météorites et des blocs de biomasse sont mis à disposition sur la table.

planet unknown matériel

Le jeton premier joueur passe au joueur suivant à chaque tour. Le possesseur du jeton premier joueur a la possibilité d’effectuer l’action principale : tourner la Station Spatiale. Chaque joueur doit alors choisir l’une des 2 tuiles du dépôt se trouvant directement devant lui (choix simultané) et la poser sur sa planète en respectant les contraintes de pose en cours. De plus, si la tuile comporte un symbole météorite, une météorite doit être placée immédiatement à cet endroit.

Chaque tuile est divisée en 2 sections de couleurs différentes qui correspondent aux pistes de ressource de la corporation. Chaque joueur avance alors les 2 cubes correspondants sur sa corporation. Les 5 pistes ressources fournissent des points de victoire et ont également chacune une spécialité :

  • La piste CIV : elle permet de choisir des cartes CIV contenant des bonus variés
  • La piste EAU : elle fournit des points de victoire en plus grande quantité que les autres pistes
  • La piste BIOMASSE : elle fournit des tuiles de taille unitaire pour boucher les trous
  • La piste ROVER : elle permet d’acquérir d’abord 1 puis 2 rovers qui vont se déplacer pour éliminer les météorites et récupérer les modules de survie
  • La piste TECH : elle permet de débloquer des technologies qui changent légèrement les règles de base

Certains paliers de ces pistes apportent des bonus de synergie qui permettent d’avancer 1 cube ressource de son choix, permettant de réaliser quelques sympathiques combos !

Les manches s’enchainent en changer de joueur actif qui impose à son tour la position de la Station Spatiale. Lorsqu’une des 2 conditions de fin de partie intervient, il est temps de compter les points pour attribuer la victoire. Des points sont acquis pour :

  • les lignes et les colonnes complètes et sans météorites
  • les pistes ressources en fonction de la montée sur chacune
  • les météorites et les modules de survie stockés grâce aux rovers
  • certaines cartes CIV
  • les cartes objectifs
planet unknown matériel
planet unknown

Mon avis sur Planet Unknown

Par certains aspects, Planet Unknown est un jeu classique de pose de polyominos, mais il dispose aussi d’une gestion de ressources par montée sur des pistes. Et c’est tout son intérêt : les polyominos posés sur son plateau planète font monter sur les pistes qui donnent des bonus permettant d’améliorer sa planète. C’est cette synergie qui rend le jeu passionnant.

Un matériel à la hauteur de la mission

Côté matériel, on est sur une édition particulièrement soignée (en version Deluxe uniquement). La boite attire l’œil avec son thème résolument spatial. Les plateaux de planète et de pistes sont particulièrement lisibles grâce à leur taille et leurs couleurs bien distinctes. J’ai préféré opter pour l’édition DELUXE qui a l’énorme avantage de proposer des plateaux de corporation creusés (ce qui évite que le cubes dégagent trop facilement par inadvertance) ainsi que des boites de rangement bien pratiques pour les cartes, cubes et autres jetons / petits matériel.

A noter : en version boutique vous n’aurez pas de plateau double-couche, et ce même si l’impression au dos de la boîte et sur les plateaux eux-mêmes vous laissent penser le contraire.

Par ailleurs, il y a 6 planètes et 2 corporations supplémentaires. Les plateaux planètes et corporation sont recto-verso pour offrir une version asymétrique au jeu. Ces plateaux de planète asymétriques rendent le jeu évolutif et permettent de jouer sur une planète unique avec ses propres règles.

Il en va de même pour les corporations asymétriques qui permettent de contrôler une corpo aux règles uniques. Les règles du jeu indiquent clairement les avantage et faiblesse de chaque corpo. Le matériel qui en jette dans cette belle boite est bien sûr la Station Spatiale : un énorme plateau tournant servant de rangement et de distributeur pour les 144 tuiles polyominos.

Le tour de jeu est simple : le joueur actif choisit la rotation de la Station Spatiale qui lui permet d’accéder à la tuile de son choix. Trop facile ? Oui… et non. Car ce choix impose aux autres joueurs un choix bien plus restreint mais peut-être avantageux quand même…

Le plaisir dans ce jeu réside dans le fait de faire tourner ce gros plateau rempli de polyominos ainsi que de choisir et manipuler les tuiles pour trouver l’emplacement optimal en termes de position sur la planète mais aussi de couleurs pour monter au bon moment sur les pistes de ressources. Quelle satisfaction d’avancer ses cubes sur les pistes pour débloquer des bonus et améliorer sa planète ainsi ! Quelle satisfaction de compléter des lignes, de faire avancer ses rovers vers les météorites, de griller ses adversaires sur les objectifs partagés !

Il existe un mode solo très simple à prendre en main et qui permet de découvrir le jeu très facilement. La Station Spatiale est tournée d’un cran à chaque tour, des objectifs privés et des événements sont en jeu. Une grille de score permet de s’auto-évaluer.

2 modules optionnels existent aussi et sont bienvenus pour corser les parties multi-joueurs :

  • Les événements : 1 carte est piochée à chaque tour est la conséquence est appliquée à tous
  • Les objectifs privés : 1 carte par joueur pour tenter de remporter plus de points
planet unknown
planet unknown

Jouable sur BGA

Il est possible de jouer à Planet Unknown sur Board Game Arena, c’est toujours une bonne façon de découvrir ce jeu, mais tout le plaisir apporté par la manipulation du matériel est absente et c’est bien dommage !

Pour conclure sur Planet Unknown

En partant d’un jeu de niveau familial+, Planet Unknown propose une expérience intéressante et évolutive grâce à ses nombreuses planètes et corporations asymétriques aux règles uniques. C’est une bien belle réussite, tant par son matériel soigné (en version Deluxe) que par sa façon de jouer en simultané, sans oublier le plaisir d’avancer sur les pistes ressources tout en terraformant sa planète. En complément, Max a écrit un guide qui vous donne 5 raisons d’ajouter Planet Unknown à votre ludothèque.

planet unknown
bouton ludum

Etiquettes : Adam Rehberg | Origames | Planet Unknown | Ryan Lambert


Mon avis en bref

Planet Unknown est un jeu alliant pose de polyominos, montée sur des pistes, combos et objectifs. Il a la particularité de se jouer simultanément de 2 à 6 joueurs en à peine 1 heure. Votre objectif est de terraformer au mieux votre planète, c’est-à-dire de remplir les lignes et colonnes entières, donc sans laisser de trous et en se débarrassant des météorites dont héritent certaines tuiles. Mais attention, c’est presque une course : la partie prendra fin quand un joueur ou joueuse ne pourra plus poser sa tuile ou bien lorsqu’un dépôt de tuiles sera vide. Il est donc important d’anticiper la fin de partie !


Edition

4.5

Mécaniques

4

Rejouabilité

4.5

Originalité

4

Note

17

Comment sont notés les jeux ?


Points Positifs

Le matériel en version DELUXE

Les règles de base simples

La richesse apportée par les différentes planètes et corporations

Points Négatifs

Quand même un peu long à 6, malgré le jeu en simultané

Les objectifs partagés qui me semblent présents juste pour ajouter un peu d’interaction

Le plateau qui tourne trop facilement quand la position est définie

La version boutique sans le double-couche


Ludi'Nat


Infos :

Editeur : Origames

Créé par : Ryan Lambert et Adam Rehberg

Nb joueurs : 1 à 6

Idéal à : 3

Age mini : 10

Durée : 60mn

Caractéristiques :

Complexité : 3

Thématisation : 3

Interactivité : 3

ludum cta mobile
Box Ludum CTA Mobile

Avec le même tag :

ici c'est paris ! jeux de société

Ici c’est Paris ! 3 jeux de société sur le thème de la capitale française

Jeux de société aux thèmes douteux

5 jeux de société aux thèmes plus que douteux

kronologic-jeu-sortie

Kronologic : quand crime et logique font bon ménage.

sabliers d'or selection

Sabliers d’Or : connaissez-vous les 12 jeux de société les plus attendus de l’année ?

5 raisons d'ajouter planet unknown à votre ludothèque

5 raisons d’ajouter Planet Unknown à votre ludothèque

Dans la même catégorie :

La course vers El Dorado critique avis

La course vers El Dorado : critique et avis sur ce jeu d’initiation au deckbuilding

Viking Raiders : mon avis et ma critique !

Moorland critique avis

Moorland : critique et avis sur ce jeu de dérive de ressources

Kipourkoi jeu

Mon avis sur KipourKoi : jouez à ça !

Flowers jeu avis

Flowers : mon avis et ma critique

Pharaon conflits

Critique et avis sur Pharaon Conflits : l’extension pas si conflictuelle que ça

Les chateaux de Bourgogne avis jeu

Critique et avis sur Les châteaux de Bourgogne édition spéciale : la version ultime

Volltreffer jeu avis et critique

Volltreffer : mon avis sur un jeu de plis vintage

Laisser un commentaire