Mon avis sur Odin – il est mignon mon Ragnar

Odin est un jeu de cartes pour petits et grands, dont le but est de défausser sa main pour marquer le moins de points possible. Un jeu rapide et simple d’accès.

Mise à jour le :

Par : Yannick Midavaine

Dans : Critiques et Avis

Odin jeu avis

Odin est un petit jeu de cartes que j’ai eu le plaisir de recevoir dans ma box party de Ludum. Un jeu que j’ai pu tester avec ma femme et ma fille (9 ans au moment des faits). Je vous propose un petit avis détaillé sur ce jeu mignon et accrocheur.

img 20240126 181820310 hdr

Un jeu de défausse

Le but du jeu est assez simple : on possède 9 cartes en main, et il faut terminer la manche avec le moins de cartes possible. Pour ce faire, il va falloir se défausser de cartes, selon des modalités que nous allons détailler plus bas.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’Odin est un jeu pour les 7 ans et plus, qui propose des parties rapides, très rapides, il faudra poser une stratégie en très peu de coups et jouer face à un bourrin ne fera qu’accélérer la manche. Il va donc falloir s’adapter au jeu adverse, voir dicter le rythme, en fonction de la main que l’on a.

Des règles simples

On commence par distribuer 9 cartes par joueur. On désigne celui qui commence de façon aléatoire et ce dernier va poser une carte qui servira de point de départ.

img 20240128 164524330 hdr

Le joueur suivant va devoir poser une valeur strictement supérieure à celle de la carte précédente (dans l’exemple ci-dessus, il faut poser 8 ou plus, car le premier jouer a posé un 7 rouge). Pour ce faire, il a le droit de poser autant de cartes que le précédent joueur ou autant de cartes + 1 (au premier tour : 1 carte ou 2)

Cependant, pour poser plusieurs cartes, il faut qu’elles soient, de la même couleur ou de la même valeur.

img 20240128 164701546 hdr

Lorsque l’on pose plusieurs cartes, les valeurs ne s’additionnent pas, elles composent un nombre total. Dans l’exemple ci-dessus : je pose un 6 et 4, cela ne donne pas une valeur de 10, mais une valeur de 64. On part toujours du plus grand chiffre vers le plus petit. Avec cet exemple, il est donc impossible de poser 46.

Quand le joueur pose sa valeur, il doit ramasser une carte déjà présente sur le plateau de jeu. On passe ensuite au joueur suivant.

Il devrait lui aussi, poser une valeur strictement supérieure, toujours en posant autant de cartes que le joueur précédent, ou autant de cartes +1 (dans le cas présent : 2 ou 3 cartes) et il devra aussi ramasser 1 carte déjà présente sur le plateau de jeu.

img 20240128 164827262 hdr

Une fois qu’il a pioché, il défausse le reste, ne laissant que ses propres cartes sur le plateau de jeu (dans l’exemple ci-dessus, il pose 976, il peut ramasser un 4 ou un 6 bleus, et doit défausser la carte qu’il ne prend pas).

Plus les tours avancent, plus il y a de choix de cartes à piocher, mais plus la valeur et le nombre des cartes augmente.

img 20240128 165014465 hdr

Quand on ne peut pas poser de cartes, on peut passer son tour (lorsqu’on ne pose pas de carte, on ne pioche pas).

Quand tout le monde se retrouve à devoir passer son tour à l’exception d’un joueur, la manche se termine et on compte combien les joueurs ont de cartes en main. Chaque carte compte pour 1 point.

Pour la manche suivante, on distribue de nouveau 9 cartes par joueur, et c’est le dernier à avoir posé une carte qui démarre le tour.

Lorsqu’un joueur arrive à 15 points, on termine la partie, et c’est celui qui a le plus petit score qui gagne.

Un système simple…

Une fois qu’on a cerné les mécaniques, les parties vont vite, très vite et plus on avance, plus les choix se restreignent. Lorsque l’on a pas l’habitude de jouer à des jeux qui ne prennent que quelques tours pour résoudre une manche, on peut être frustré de voir une victoire ou une défaite se décider aussi rapidement, mais on prend rapidement le plie et les parties s’enchainent. 

Tout le sel de ce jeu consiste à sentir à quel moment ralentir le rythme et à quel moment mettre un coup d’accélérateur. Car on a tôt fait de se retrouver avec une main morte. 

… Qui peut se montrer frustrant.

C’est ici que l’on touche aux limites du jeu : la moindre erreur peut tuer une manche, surtout au début. Un oubli et c’est toute la dynamique d’une main qui s’en trouve transformée. Il est nous est ainsi arrivé d’oublier l’ordre des chiffres déterminant la valeur d’une pose de carte (toujours le plus grand chiffre en premier) et de poser un 81 au lieu d’un 18. Ce qui accélère d’un coup l’action et ferme tout un tas de portes.

img 20240130 135650056 hdr scaled
img 20240130 135658664 hdr scaled

J’ai pu constater que durant certaines parties, ma fille pouvait montrer des signes de frustration : elle avait élaboré un mini plan de jeu et celui-ci s’est fait plusieurs fois anéantir par un de ces adversaires (souvent sa mère d’ailleurs…), la condamnant à garder ses cartes en main jusqu’à la fin de la manche. Rien de grave, c’est le métier qui rentre, comme on dit.

Le matériel

En terme de contenu, on ne peut pas faire plus minimaliste : Une jolie petite boite, 54 cartes (9 valeurs déclinées en 6 couleurs) assez mignonnes et une notice en 3 exemplaires (pour 6 langues). Le jeu occupe une place quasi-inexistante, les couleurs sont chatoyantes, les illustrations sont ultra mignonnes et les textures sont agréables.

img 20240130 135834248 hdr

La mise en place et le rangement sont instantanés, on peut jouer sur un coin de table et le jeu ne coute pas grand chose, bref, un jeu parfait pour les voyages. 

bouton ludum

Etiquettes : Helvetiq | odin


Mon avis en bref

Odin est un petit jeu de cartes, à partager en famille. Il demande un peu de réflexion dans le choix des cartes que l'on pose, car les parties vont très vite, il faut donc être efficace en très peu de coups, ce qui peut se montrer parfois frustrant..


Edition

3.5

Mécaniques

3.5

Rejouabilité

3

Originalité

3

Note

13

Comment sont notés les jeux ?


Points Positifs

simple d'accès

pour toute la famille

de jolies illustrations

des parties rapides

Points Négatifs

il est très simple de se bloquer tout seul

pas certain de la rejouabilité sur le long terme

J'ai vu surgir des signes de frustration


Yannick Midavaine


Infos :

Editeur : Helvetiq

Créé par : Yohan Goh

Illustré par : Crocotame

Nb joueurs : de 2 à 6

Idéal à : 4

Age mini : 7 ans

Durée : moins de 20 minutes

Caractéristiques :

Complexité : 3

Thématisation : 3

Interactivité : 4

ludum cta mobile
Box Ludum CTA Mobile

Avec le même tag :

6 nouveaux jeux de cartes en famille

Mes 6 nouveaux jeux de cartes préférés pour jouer en famille !

5 jeux en bois qui ne vous laisseront pas de marbre

100-euros-pour-commencer-une-collection-jeux-de-societe

Et si on te donnait 100€ pour commencer une collection de jeux de société ?

Thor, Odin et Loki sont sur un drakkar. Mjöllnir tombe à l’eau…

Avis Box Ludum Party

Mon avis sur ma box Party de LUDUM

Dans la même catégorie :

Alibis jeu narratif critique et avis

Mon avis sur Alibis : le plaisir coupable

djinn jeu critique avis

Mon avis sur Djinn : capturez-les tous !

Là t'abuses jeu critique et avis

Mon avis sur Là t’abuses ! Le quiz de la surenchère

temple code bankiiiz edition

Mon avis sur Temple Code : un Mastermind réussi !

make the difference jeu

Mon avis sur Make the difference : la taille compte !

order overload jeu critique avis

Mon avis sur Order Overload Café : un muffin salé caramel-banane pour la 12 svp !

the hunt nuts publishing

Mon avis sur The Hunt : choisis ton camp !

Looot jeu critique avis

Looot : mon avis et ma critique

2 réflexions au sujet de “Mon avis sur Odin – il est mignon mon Ragnar”

  1. Je me montrerais bien plus positif sur le ressenti. En fait je suis d’accord sur tous les aspects du « J’aime » et je confirme le côté frustration sur le « J’aime moins ». Mais on peut gommer cette frustration je pense en faisant un tour de jeu ou deux pour que les nouveaux joueurs prennent bien en main les mécanismes. Il ne sont pas forcément compliqués mais il est facile d’oublier un point de règle sur les premières manches et ça permet de voir les différents cas de figures. En tout cas mon père a eu un peu de mal sur les premiers tours et a ensuite bien compris le fonctionnement.

    Par contre je ne m’inquiète pas du tout pour la rejouabilité, cela correspond à tout autre jeux de défausse que l’on ressort facilement pour lancer une partie. Et vu la taille de la boite il peut être emmené partout avec soi. Depuis que je l’ai fait jouer c’est ce jeu qui est toujours sollicité.

    Répondre
    • C’est fort possible en effet. Cependant, nous avons rejoué plusieurs fois, en ayant intégré les règles, je pense que ce qui frustre le plus, c’est le faible nombre de tours de jeu pour chaque manche. J’apporte une nuance à mon propos, il est fort possible que ce soit la nature même du jeu qu’il faut considérer. Dans le cas de ma fille, c’est son premier jeu du genre et elle ne semble pas avoir trop d’affinité avec.
      Je valide l’aspect compact du jeu. C’est une très bonne chose.

      Répondre

Laisser un commentaire