J’ai testé Star Wars Unlimited et voici mes premières impressions

J'ai pu jouer à Star Wars Unlimited et voici mes premières impressions après mes parties avec les decks de démarrage Etincelle de Rébellion !

impressions Star Wars

Ayant reçu les starter decks dans ma boutique de jeux de société, j’ai pu enfin jouer à Star Wars Unlimited : des vraies parties, pas des morceaux glanés ça et là à Vichy ou à Cannes lors de festivals. Est-ce que c’est bien, Star Wars Unlimited ? Voici mes premières impressions sur le TCG Star Wars Unlimited créé par le studio FFG.

Pour les débutants et les Wookies

J’ai déballé les starters decks Etincelle de Rébellion et on y trouve :

  • 1 deck Luke Skywalker de 52 cartes
  • 1 deck Dark Vador de 52 cartes
  • 6 cartes expérience qui servent de tokens +1/+1
  • 40 marqueurs de dégâts
  • 1 guide de démarrage
  • 2 tapis de jeu qui sont des posters au dos
  • 2 decks box

C’est plutôt complet pour commencer à jouer et ça sort à 39€

Les posters qui servent de tapis de jeu avec du zoning et le rappel des règles est à la fois très cheap mais très utile pour comprendre le jeu. Le gameplay s’assimile en quelques minutes, et que ce soit l’iconographie, les effets, les mots-clés : tout est facile à comprendre.

star wars unlimited tapis papier
star wars unlimited impressions

Une belle asymétrie

Ce qui marque évidemment tout de suite c’est le côté asymétrique des cartes. On retrouve nos unités et personnages favoris, des deux côtés de la Force. On ressent le côté héroïque de la Force avec la Rébellion, et le côté obscur et tentateur de l’Empire.

Les leaders et les bases feront appel à des aspects, un peu comme les encres de Lorcana ou les couleurs dans Magic, qui symbolisent des contraintes ou des synergies.

starters decks star wars unlimited

La qualité du matériel

Evidemment dans un starter deck tout est cheap, sauf les cartes de qualité standardisée pour tout le jeu. Il se dégage tout de même une impression de maîtrise, et heureusement vu l’expérience de FFG et l’ambition de Star Wars Unlimited, qui cartonne tout aux USA.

star wars unlimited

Le parti-pris graphique, risqué mais réussi

Ce qui frappe immédiatement en jouant à SWU, c’est son côté rétro. Le parti-pris graphique a été celui du vintage, de l’illustration type BD, que je trouve très réussie. J’avais très peur de graphismes tirés des films récents, quand ce ne sont pas directement des photos dans certains jeux à licence.

Mais là non on a vraiment des illustrations magistrales, un peu engoncées dans une iconographie et des bords de cartes que je trouve un cran en-dessous, visuellement. Mais sur une carte full-art mamma mia que c’est beau.

star wars unlimited

J’attends quand même que FFG nous mette l’eau à la bouche avec des visuels de cartes mega-foil full art triple black de Vador, mais autant aux USA apparemment le budget marketing est dingue, autant en France j’ai l’impression que personne ne connaît le jeu ou en parle.

On est loin de l’event Imperial March où l’Empire State Building a connu il y a quelques jours un light show sur le thème de Star Wars !

Le gameplay

Bon on arrive enfin au gros morceau, celui du gameplay de ce TCG qui arrive sur le marché avec ses gros C-3PO.

Pour commencer, il n’y a rien de révolutionnaire dans SWU. On a l’impression que le jeu est allé piocher dans tous les jeux de cartes d’affrontement quelques éléments, qu’il a tout mixé, et qu’il en a fait une formule originale. Mon premier feeling était celui d’Heartstone : l’icono très similaire, le taunt, le bouclier divin, et ces effets redondants dans les tcg.

Follow my lead

La première mécanique qui est propre à SWU, c’est celle du leader. Pour chaque deck vous aurez ainsi des cartes (unités, évènements…), une base avec 30 points de vie, et un leader. Cette carte leader a un effet activable chaque tour, avec un coût en ressource. Mais elle a surtout une action épique : un effet activable une fois, et qui fait arriver votre leader dans la zone des unités. Oui car auparavant elle était sous votre base, inattaquable et tranquille.

Cette action épique est activable en fonction de votre niveau de ressources. 6 pour Luke, 7 pour Vador. Et une fois ce leader sur le board, ça tabasse ! Mais il ne faut que ce leader se fasse tuer par des unités ennemies, sinon il retourne à la base et ne pourra plu être invoqué.

Il faut donc choisir quand vous l’invoquerez, et ce timing semble au coeur du gameplay.

star wars unlimited vador

Ace of base

Dans SWU vous allez gérer aussi une base, qui aura soit 30 points de résistance, soit 25 points mais un effet activable. Dans les starters decks vous n’aurez pas de base à effet, mais on peut imaginer dans le développement du jeu des bases qui auront un plus gros impact sur le jeu.

Terrain des opérations

Le terrain de jeu d’affrontement est divisé entre unités spatiales et unités terrestres, ce qui donne une asymétrie assez intéressante : être moyen des deux côtés ? Privilégier le spatial et tout miser dessus ? Vous pouvez être très fort sur un de ces deux terrains, mais être pris de vitesse en négligeant l’autre.

Take your turn

La deuxième mécanique assez cool dans SWU, c’est le côté « à toi à moi » des actions. Ce n’est pas comme dans Lorcana ou Magic ou vous ferez un énorme tour de jeu en déclenchant toutes vos cartes et effets.

Non, dans SWU chaque joueur fait une action à tout de rôle. Et ça change pas mal les choses, car vous allez devoir définir des priorités ! Coller ce sabre à Luke mais devoir attendre votre prochaine action pour attaquer ? Laisser ce X-Wing sans déclencher son effet, au risque de le perdre ?

La notion de timing et de choix dans vos actions possibles apporte une vraie fraîcheur à ce TCG.

star wars unlimited

Mes impressions sur Star Wars Unlimited

Au global, je trouve que Star Wars Unlimited a un gros potentiel : son gameplay est accessible mais le côté alterné des actions laisse imaginer des stratégies basées sur de l’ajustement et non des métas que tout le monde joue.

L’asymétrie terrestre/spatiale, les possibilités infinies de leaders et de decks laissent entrevoir un jeu très intéressant. La qualité du produit est au rendez-vous, entre son côté vintage et la qualité des composants gamegenic que j’ai pu voir.

Le lore dans lequel SWU pourra puiser est sans fin, et on peut imaginer de superbes extensions, même si au global l’IP Star Wars paraît un peu rincée. Mais quand on voit des projets comme la série Andor, au milieu de ratages Mandalorian et autres, on sait qu’il y a toujours des possibilités d’un new hope avec Star Wars…

star wars unlimited

Le rouleau-compresseur Asmodée-FFG avec son expérience du marché réussira-t-il à pousser vraiment le jeu en France ? Pour l’instant je trouve leurs initiatives un peu timides. Mais j’espère que Star Wars Unlimited viendra enrichir une offre TCG plutôt cool pour les joueurs, entre Altered, Lorcana et les canoniques Magic ou Pokémon.


Frédéric Domain


Bandeau google actus

Newsletter Campustech

Recevoir les actus, critiques, guides et bons plans jeux de société deux fois par semaine

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

A lire aussi :

Dans la même catégorie :

Star Wars Unlimited Amiral Ackbar pièges

Star Wars Unlimited : 5 pièges à éviter quand on débute

Agressivité Kylo Ren

Star Wars Unlimited : Kylo Ren étend les Ombres de la Galaxie

Mandalorien Star Wars Unlimited

Star Wars Unlimited : les leaders connus du set 2 Ombres de la Galaxie

Dark Vador à genoux

Pas de réassort VF sur le set 1 de Star Wars Unlimited, coup dur pour les jedis du TCG

Star Wars Unlimited Shadows of the Galaxy : Grogu et Mandalorian

Le Mandalorian et Grogu débarquent dans Les Ombres de la Galaxie : la 2e extension Star Wars Unlimited

star wars unlimited deckboxes

Star Wars Unlimited TCG bat tous les records aux USA

Star Wars Unlimited : alternative artwork Princess Leia

Les premières cartes de Star Wars Unlimited dévoilées !

Star Wars Unlimited : Fantasy Flight Games dégaine un jeu de cartes à collectionner

Laisser un commentaire