Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le guide complet pour débuter à Magic The Gathering

Magic The Gathering est un jeu infiniment vaste et vous ne savez pas par où commencer. C'est normal. J'ai écrit ce guide complet afin de vous démontrer que oui, il est possible de débuter Magic en 2023.

Qu’est-ce que Magic The Gathering ?

L’origine de Magic

Magic The Gathering (MTG) est un jeu de carte à collectionner, inventé en 1993 par Richard Garfield et publié par Wizards of the Coast. Pratiqué par des millions de joueurs à travers le monde depuis 30 ans, le jeu se vante de proposer plus de 10 000 cartes à jouer, ce qui fait beaucoup de cartes, mais pas de panique, vous n’êtes pas obligé de tout posséder ou de tout connaitre pour faire votre place dans ce jeu.

Attachez votre ceinture, on part faire une balade dans le monde merveilleux des jeux de cartes à collectionner.

mtg logo
crédits : Wizards Of The Coast

La rareté des cartes Magic :

MTG est un jeu en constante évolution, car son éditeur propose plusieurs fois par an, de nouvelles extensions avec un lot de plusieurs centaines de cartes (pouvant être des nouveautés ou des rééditions), un thème, des mécaniques nouvelles, des personnages récurrents, une histoire et un degré de rareté dans les cartes :

  • Communes
    mtg co
    crédits : Wizards Of The Coast

     

  • Inhabituelle (unco)

    mtg unco
    crédits : Wizards Of The Coast

     

  • Rares
    mtg rare
    crédits : Wizards Of The Coast

     

  • Mythiques

    mtg mythe
    crédits : Wizards Of The Coast

Ce degré de rareté n’est pas forcément lié à la puissance de la carte, sinon il faudrait jeter toutes les communes. Cependant, beaucoup de cartes puissantes sont rares…Magic c’est aussi un objet de collection, un business avec ses tendances, ses côtes, ses explosions de prix et sa spéculation. Mais c’est avant tout un jeu stratégique aux possibilités immenses.

Magic : les règles du jeu

Principe de jeu :

Dans Magic, deux joueurs (ou plus) s’affrontent avec leurs propres cartes. Les joueurs possèdent tous un deck de 60 cartes et un total de 20 points de vie. En utilisant du mana généré par des cartes de terrain ou autre, les joueurs invoquent des créatures, lancent des sorts et élaborent des stratégies pour remplir une des nombreuses conditions de victoire :

  • réduire les PV à zéro
  • vider la bibliothèque de l’adversaire (sa pioche)
  • ou autre condition spécifique à une carte en jeu

 

Une partie classique de Magic dure entre 20 et 60 minutes, et peut être plus longue en multijoueur.

Le jeu est recommandé pour les personnes de 13 ans et plus, mais c’est à vous de voir en fonction de vos enfants : je connais des petits de 9/10 ans qui pratiquent déjà MTG.

Les types de cartes

Il existe deux sortes de cartes Magic : Les permanents et les autres cartes.

  • Les permanents sont des cartes qui sont amenées à rester sur le champ de bataille. On y trouve les terrains : les créatures, les enchantements, les artéfacts, les planeswalkers, les sagas et les batailles. Des cartes qui peuvent faire un effet tant qu’elles sont en jeu, ou que l’on peut activer en les engageants ou en activant un pouvoir selon diverses modalités. Les créatures présentent une spécificités : elles ont une valeur d’attaque et de defense, et peuvent donc agir durant les phases de combat en attaquant le joueur adverse ou en bloquant une créature adverse attaquante. Les planeswalkers et les batailles ont eux-aussi leurs propres caractéristiques puisqu’ils disposent une valeur équivalente des points vie, et qu’un joueur attaquant peut cibler avec ses créatures, comme si c’était un joueur adverse.
  • Les autres cartes : Les éphémères et les rituels fonctionnent de la même manière, mais pas au même rythme. Les rituels ne peuvent être joué qu’au moment des phases principales du joueur qui les lance. Ils arrivent en jeu, font un effet et vont au cimetière. Les éphémères en font de même, mais peuvent être joué à tout moment.

 

Chaque carte est composée de la même manière :

elfe mtg
crédits : Wizards Of The Coast
  • Une ou des couleurs
  • un nom
  • un cout d’invocation
  • une illustration
  • un ou des types
  • un symbole d’extension et un niveau de rareté
  • un texte de règle spécifique à la carte
  • éventuellement un texte d’ambiance
  • pour les créatures, planeswalker et Batailles, une valeur en bas a droite
  • les crédits de la carte (illustrateur etc)

 

liliana mtg
crédits : Wizards Of The Coast

L’environnement de jeu

La zone de jeu est divisée en plusieurs parties :

  • La bibliothèque. Il s’agit de l’endroit ou l’on va piocher ses cartes. Si elle est vide et que vous ne pouvez plus piocher dedans, vous avez perdu
  • Le champ de bataille. Là où vous allez poser vos permanents.
  • Le cimetière. C’est ici que vous allez envoyer les cartes que vous sacrifiez, défaussez, meulez, les rituels et éphémères joués, ainsi (et surtout) vos permanents que votre adversaire prendra soin de détruire.
  • La main. Les cartes que vous avez pioché et que vous pourrez jouer.
  • L’exile. Certaines conditions vous amènent parfois à placer les cartes en exile, un endroit hors jeu avec lequel vous ne pouvez pas interragir.

Phases de jeu

Un tour de jeu à MTG se divise en 6 phases :

  • phase de dégagement des cartes engagées
  • pioche
  • Première phase principale (durant laquelle on peut poser des permanents, dont un seul et unique terrain par tour et lancer des rituels)
  • phase de combat (annonce des attaquant, annonce des bloqueurs, résolution des dégâts)
  • Deuxième phase principale
  • Défausse (résolution des effets de fin de tour, défausse des cartes en main au-delà de la septième carte)

 

Entre chaque phase, le mana engagé et non-utilisé n’est pas conservé. Comprendre comment chaque phase fonctionne est indispensable pour élaborer des stratégies efficaces. Pour un complément sur les règles, voici un lien vers le pdf officiel.

A lire :  Magic : le Seigneur des Anneaux fait exploser la banque de Wizards of The Coast

Votre premier deck de Magic

Vous ne trouverez pas ici de guide complet sur la façon de créer un deck, cela demanderait un ouvrage complet, tant il y a de paramètres à prendre en compte. Sachez simplement ceci : si vous voulez débuter sereinement, optez pour un deck préconstruit. Les decks d’initiations sont faibles mais faciles à prendre en main, les challengers decks que sort régulièrement Wizards sont plus haut niveau, tout en restant accessibles. Les Decks préconstruits Commanders sont très intéressants pour se faire la main dans ce mode. Toutes ces propositions permettent de s’initier au jeu, et proposent une base solide que vous pourrez faire évoluer par la suite.

Quand vous serez à l’aise avec les règles et votre deck, vous serez capable de construire votre propre arme de destruction massive.

wrath mtg
crédits : Wizards Of The Coast

Le deck : Composition et stratégies

Construire un deck magic est un jeu avant le jeu, il faut penser un plan d’attaque, une ou des méthodes pour atteindre la victoire, pour empêcher l’adversaire d’en faire de même, il faut prévoir de la défense etc. C’est un travail d’équilibriste dans lequel il faut faire des choix.

La roue des couleurs

couleurs magic

Il existe cinq couleurs dans MTG, chacune avec ses propres forces, faiblesses et fonctions que l’on peut grossièrement résumer à :

  • le Blanc (protection et renforcement)
  • le Bleu (contrôle et manipulation)
  • le Noir (sacrifice et défausse)
  • le Rouge (destruction)
  • et le Vert (croissance et force brute).

On a tendance à considérer l’incolore comme une sixième couleur, tant il propose de possibilités, et il n’est pas rare de croiser des decks totalement incolores.

La combinaison de couleurs qui correspond à votre style de jeu constitue la première étape pour construire votre deck. Ce choix va dépendre des effets recherchés, des mécaniques que vous voulez mettre en place, mais aussi de votre affinité avec cette couleur. Le subjectif tient une place importante dans les jeux de cartes à collectionner et MTG n’échappe pas à cette règle.

Pour débuter, je vous conseille de n’utiliser qu’une ou deux couleurs, pas plus. Plus il y a de couleurs, plus les decks deviennent complexes et couteux à mettre en place. La base de mana (les terrains et autres cartes générant le mana) devient un enjeu, et multiplier les possibilités c’est multiplier les solutions nécessaires. Et ces solutions ont un coût : en mana et en monnaie.

Choisir ses ingrédients

Un bon deck Magic est un mélange équilibré de différents types de cartes. Pour commencer, environ 40% de votre deck doit être composé de terrains (20 terrains pour un deck de 60 cartes, +/- 37 pour un deck de 100). Le reste sera un assemblage des différentes types que nous avons énuméré plus haut. Les créatures représentent souvent le gros de votre arsenal mais vous devrez disposer d’un ensemble varié d’outils pour agir durant la bataille.

Il n’est pas rare de croiser des decks qui brisent cette règle. En étant malin, il est tout à fait possible de créer des decks sans la moindre créature ou à l’inverse, composé quasi-exclusivement de créatures capables de répondre à toutes les situations. On est déjà sur des decks avancés, mais sachez que Magic est un jeu dont l’exception est la règle.

Créer la magie

Un deck Magic doit avoir une certaine cohérence : les cartes doivent fonctionner ensemble, interagir pour créer des synergies ou pire : des combos énervés, incontrôlables, inarrêtables. On peut citer différentes approches de jeu parmi les plus classiques :

  • le tribal qui consiste à choisir une race de créatures et à monter son jeu autour.
  • le contrôle qui vise à réduire les possibilités de jeu de l’adversaire en contrariant son plan de jeu (sacrifice, contre-sort, blocage du mana et j’en passe)
  • la meule qui s’acharne à vider la bibliothèque de l’adversaire.
  • la défausse qui le dépossède de sa main.

Vous pouvez jouer agressif en n’utilisant que des petites créatures qui attaquent souvent et en quantité ou en blastant l’adversaire et ses créatures avec des dégâts directs. Il existe bien d’autres configurations mais je vous laisse les découvrir par vous-même. Il est possible de mixer des principes de jeu, mais il ne faut pas trop s’éparpiller, sinon, à vouloir trop en faire, on ne fera rien de bien.

Sachez qu’un deck Magic a des forces et des faiblesses, mais surtout un tempo. Il est aussi pertinent de jouer un deck lent qu’un deck rapide, tant que cet aspect est conscient et pris en compte dans la construction de la stratégie de jeu.

atraxa mtg

Plusieurs façons de voir Magic

Magic the Gathering est un jeu à part, qui nécessite de l’investissement. Votre façon de jouer déterminera vers quoi vous allez vous tourner. Certains joueurs aiment collectionner et investissent beaucoup d’argent dans la récupération d’une quantité faramineuse de cartes, d’autres visent la compétition et cet argent ira plutôt dans leurs decks, d’autres enfin veulent simplement jouer entre amis sans notion de challenge, aime posséder quelques cartes et ne cherchent pas à compléter leur collection.

Votre degré d’investissement va déterminer la nature des produits Magic que vous allez utiliser.

Connaitre les produits Magic

Avec le temps, Wizards Of The Coast (la société qui édite Magic) a élargi la proposition de produits Magic. Et Wizards Of The Coast en veut à votre porte-feuille. On a tendance à s’y perdre, alors je vais faire simple : je vais vous détailler les produits par catégories et vous dire à quoi ça sert (je vous ai mis les liens sur chaque image pour acheter les boosters chez notre partenaire Playin):

produits magic

Boosters de draft

Le produit classique. Un booster de 15 cartes avec une rare ou mythiques, quelques inco et beaucoup de communes. Pour enrichir votre collection et jouer en draft.

produits magic

Boosters d’extension

12 cartes, plus de possibilités d’obtenir plusieurs rares et mythiques, des inco et des communes, souvent avec des illustrations alternatives. c’est le booster du collectionneur qui veut un petit shoot d’adrénaline quand il ouvre son paquet. Plus d’amplitude dans la valeur finale qu’un booster de draft, un brin plus cher avec 3 cartes en moins. C’est le produit que je privilégie pour ma part.

produits magic

Boosters Jumpstart

Booster prêt à jouer, il y a 20 cartes autour d’un thème, on en ouvre deux ou trois et on fait un deck rapide avec.

produits magic

Booster collector

Produit de luxe, 15 cartes, beaucoup de possibilités d’obtenir des cartes de valeurs, des versions alternatives et beaucoup de rares ou mythiques.

produits magicproduits magic

produits magic produits magic

Boites (display)

Les displays regroupent une certaine quantité de boosters (une trentaine de boosters pour le draft ou l’extension, 18 pour le jumpstart, une dizaine pour le collector). Ça coute excessivement cher, mais c’est un bon moyen d’obtenir beaucoup de bonnes cartes. Mon conseil : mettez vous à 4, achetez une boite, faites un tournoi draft le temps d’une soirée et partagez la boite à part égales, faites des ouvertures, des échanges, vous passerez une excellente soirée, et vous allez ramasser des bonnes cartes.

produits magic

Bundles

Encore une fois, c’est mon produit phare. 8 boosters d’extensions, un lot de terrain, un dé compteur de vie et une carte promo. Pour environ 40 euros c’est un investissement intéressant. Ca alimente la collection et ça permet souvent de faire un ou deux beaux tirages.

produits magic produits magic

Préconstruits

Depuis quelques années, Wizards a compris que, pour que les joueurs achètent les decks prêts à jouer, il fallait qu’ils soient jouables. Que ce soit en commander, ou dans les autres formats, avec les deck Challengers, il est possible de mettre la main sur des préconstruits de qualités, avec toujours une bonne marge de progression.

produits magic

Pack de démarrage

N’y allons pas par 4 chemins. Il existe toute une gamme de produits d’appel, des pack pas chers, des decks d’initiation, voir même des produits gratuits que l’on peut récupérer auprès de Wizards ou d’une boutique affiliée. Ce sont des tas de cartes bonnes à caler des portes, tout au plus.

Il existe d’autres produits, mais restons concentrés sur les principaux. C’est déjà pas mal.

Où se procurer des cartes Magic : vive internet

Je viens d’une époque où internet n’existait pas. A cette époque, j’ai joué à Magic, et c’était compliqué. Pour se procurer des cartes, il fallait péter son PEL et échanger avec des joueurs. Pour connaitre les cartes, il fallait acheter le magazine Lotus Noir, c’était une autre époque. J’ai très rapidement abandonné le jeu.

Lorsque j’ai repris, nous avions changé de monde grâce à internet. Dorénavant, il existe des sites avec des cotes, et des milliers de joueurs y font des échanges. Si vous devez jouer à Magic et vous procurer des cartes, vous pouvez bourrer les boosters à l’infini mais je vous invite plutôt à vous incrire sur le site Cardmarket, ça va vous changer la vie. Achat et vente au meilleur prix, tout est trouvable, dans tous les états, dans n’importe quelle édition. Les achats sont sécurisés, simples, vous pouvez faire des listes, il y a un système de recherche automatique des meilleurs prix par liste d’achat. Un outil indispensable.

Depuis que j’utilise Cardmarket, j’ai abandonné la collection qui ne trouvait plus grâce à mes yeux et je me suis concentré sur l’achat de cartes à l’unité, et la revente de ce dont je n’ai pas besoin.

A lire :  Magic Commander Masters : Teyo, une carte qui empêche les adversaires d'attaquer ?

Connaitre les cartes Magic : un travail de longue haleine

On en revient au point précédent : internet c’est la vie ! Il existe tout un tas de sites qui n’attendent que vous pour être consultés. Sachez que sur Cardmarket, les cartes d’une nouvelle extension sont ajoutés quelques semaines avant sa sortie, au fur et à mesure des révélations par l’éditeur. C’est une bonne manière de prendre connaissance en amont des cartes qui arrivent.

Sur Youtube, il y a d’excellentes chaines qui passent en revue les cartes. Pour ma part j’en suis 2 : Magic C’est Chic! et la tour de commandement.

Si vous pratiquez le commander et que vous comprenez un peu l’anglais. Sachez qu’il existe le site EDHREC. Loin d’être un bête rassemblement de listes de decks prêts à acheter, Edhrec brosse des tendances et propose un large choix de cartes, selon les couleurs, le commandant et/ou le thème que l’on souhaite jouer. Il vous appartient d’en prendre connaissance, afin de créer un deck qui vous sera propre.

Enfin pour construire vos decks, créer des listes, voir les créations des autres joueurs, le site DeckStat sera un merveilleux atout dans votre manche. Sa base de données est ultra complète (en anglais), vous pouvez fabriquer autant de decks que vous le souhaiter, les modifier, les ajuster, avoir des statistiques pertinentes. Ensuite vous pourrez exporter vos listes pour commander vos cartes où bon vous semble.

Au-delà d’internet, jouez, regardez les decks de vos potes, de vos adversaires et vous allez finir par connaitre les indispensables.

Les formats de jeu Magic The Gathering : le mal de crâne

remue-meninges
crédits : Wizards Of The Coast

Magic comprend des dizaines de milliers de cartes qui interagissent entre elles. Pour garder le jeu un tant soit peu accessible, Wizards of the Coast a très rapidement mis en place des formats de jeu. Ces formats Magic sont là pour baliser le choix des cartes. Quand on décide de jouer dans un format, on se renseigne sur les cartes qui s’y trouvent, sur celles qui sont bannies et on essaye tant bien que mal de se caler sur le rythme du format. Il est malgré tout possible de décider que les formats, ça ne nous intéresse pas, afin de jouer avec les cartes que l’on souhaite, et ça aussi c’est un format, c’est le FreeForm, une tentative de la part de l’éditeur pour légitimer toute façon de jouer.

Le standard

Le format Standard est le plus accessible pour les nouveaux joueurs. Il n’autorise que les cartes des dernières éditions, ce qui réduit la quantité de cartes à connaître. C’est également le format le plus courant dans les tournois officiels, du moins à l’époque où je jouais en tournoi (ce qui remonte à 3/4 ans). Attention cependant, le standard est le format le plus mobile, puisqu’il y a constamment des entrées et sorties d’extensions. Il faut donc construire un deck rapidement, acheter très régulièrement des cartes et renouveler son deck constamment pour coller à l’actualité.

Modern, Vintage et Legacy

Le format Modern inclut des cartes de toutes les éditions sorties depuis 2003. Il offre un vaste champ de possibilités en matière de construction de deck, mais demande une bonne connaissance des cartes disponibles. Vintage et Legacy sont encore plus vastes et posent tout un tas de restrictions sur l’usage de certaines cartes. Ce sont, avec le modern, des formats extrêmement puissants et globalement assez stables. Cependant, se frotter à des joueurs dans ce format, c’est s’exposer à rencontrer des decks hors de prix, et des niveaux de jeu incroyablement élevés.

Commander (EDH)

Commander, ou Elder Dragon Highlander (EDH), est un format de jeu plus détendu, généralement joué en multijoueur. Chaque joueur commence avec 40 points de vie et un deck de 100 cartes uniques, dont une est le “commandant”. Pour plus d’info sur le sujet, je vous invite à vous rendre sur l’article que je lui ai consacré, en cliquant ici.

Limité (Draft et Sealed)

Dans les formats Limité comme le Draft et le Sealed, les joueurs construisent un deck à partir d’un pool limité de cartes, souvent fourni sur place lors d’un événement. Ces formats mettent l’accent sur la capacité à évaluer les cartes et à construire un deck efficace sur le pouce. Le draft, notamment, est un format très amusant pour quiconque souhaite passer une bonne soirée, sans se prendre la tête sur des questions de format, de niveau de puissance, ou de coût : 3 boosters par joueur, on fait tourner, on ajoute des terrains, et on commence à jouer.

Il existe d’autres formats comme Pioneer, le Pauper, le Oathbreaker et j’en passe, mais je me suis concentré sur l’essentiel. Si vous êtes curieux, je vous invite à tous les retrouver ici.

Progresser dans Magic The Gathering

Vous avez construit votre deck, vous avez pigé les règles mais rien à faire, vous vous faites éclater par tout le monde. Pas d’inquiétude : c’est normal. Il va falloir progresser et vous emparer du jeu. N’ayez pas peur de perdre, la lumière est au bout du chemin.

Testez Magic Arena

magic arena
crédits :wizards of the coast

Le jeu officiel en ligne est trouvable sur Mobile et PC, il est tout à fait possible d’y faire des achats in-game, mais la formule gratuite est suffisamment bien fichue pour ne pas être frustrante. Elle permet de progresser régulièrement et de joueur sans restriction.

Testez ce jeu, même brièvement (pour ma part, j’y ai joué moins de 5h au total) parce qu’il possède une immense qualité : le jeu est extrêmement didactique. Par la construction de son rythme et la clarté de son interface, le jeu va très rapidement vous apprendre à discerner les différentes phases de jeu, le fonctionnement des cartes, la gestion de la résolution des effets et surtout le tempo du jeu, car magic est un jeu de tempo. Une carte est puissante si elle est jouée au bon moment, sans ça, vous pouvez ruiner son effet.

Faites-vous “backseater”

Si vous n’avez pas envie de jouer à Arena, ou en complément d’Arena, faites quelques parties avec un joueur expérimenté à vos côtés. Il aura une vision plus éclairée sur votre main, sur le jeu, et vous conseillera d’agir d’une certaine manière. Progresser à Magic, c’est savoir quel effet laisser passer, quand jouer un sort, quand ne pas jouer, gérer sa défense, et ce n’est pas simple, parce qu’on peut mal interpréter un carte, grossir ou minimiser une menace, être trop attaché à une carte au point de vouloir la jouer au mauvais moment ou ne pas être capable de s’en débarrasser. Un joueur distant et expérimenté saura vous donner de bons conseils et vous faire progresser rapidement.

Rencontrez des joueurs

Si vous vous sentez l’âme sociable, allez à la rencontre des joueurs et jouez contre eux. Il existe différentes manières de procéder. En voici quelques-unes et mon avis dessus:

produits magic

Les avant-premières

Une semaine avant la sortie d’une extension, les magasins partenaires de Wizards Of The Coast organisent des avants-premières. Pour le prix d’un pack d’avant première comprenant une carte promo et 6 boosters, vous obtenez le droit de participer à un mini-tournoi découverte sur l’extension à venir. L‘AP est un très bon moyen de jouer à Magic car c’est du draft, vous achetez un lot de cartes nouvelles, vous rencontrez des joueurs sur un pied d’égalité (plus ou moins), ça ne dure pas des plombes (une matinée, un après-midi ou une soirée), ça permet d’obtenir des récompenses, sous la forme de boosters supplémentaires, on peut y faire des échanges et c’est assez détendu.

tableflip

Les tournois locaux

Au sein de ces boutiques partenaires sont organisé des tournois, ils concernent toujours un format spécifique et permettent de se confronter à plusieurs joueurs afin d’éprouver son niveau de jeu et son deck. Conseillé aux joueurs un peu plus à l’aise avec les règles et recherchant la compétition, les tournois locaux sont aussi de bons moyens de rencontre et d’échange. Qui sait, peut-être que vous y prendrez goût et deviendrez joueur pro ? Personnellement, j’ai très vite abandonné le MTG compétitif, je gère très mal mon stress et je joue pour le fun. Par contre, j’ai toujours croisé des joueurs avec qui discuter.

Les associations ou salles de jeux

Il existe enfin, des lieux où se réunissent des joueurs, sur des temps plus informels, afin simplement de discuter, échanger des cartes et jouer quelques parties. Que ce soit au sein de boutiques, de cafés/salles de jeux ou autre, renseignez-vous sur l’existence de ces endroits, ils peuvent se révéler particulièrement cools.

Les différents lieux et événements sont trouvables sur le site de Wizards Of The Coast.

Si vous avez des questions ou des remarques, n’hésitez pas à me les adresser en commentaire. Je me ferai un plaisir de vous répondre ! Et n’oubliez pas que vous pouvez trouver tout ce dont vous avez besoin chez notre partenaire (dont la nouvelle dinguerie Seigneur des Anneaux x Magic) :

bouton achat partenaire

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp
bouton Ludum
bouton playin 2
wizard head campustech

Newsletter

Reçois un récap des actus ludiques + les bons plans et promos sur les jeux