Crime Zoom : de l’aventure en boîte à savourer !

Crime Zoom est une série de jeux d’enquête narratifs, passionnants et variés. Chaque boîte nous plonge dans un univers différent pour nous proposer d’élucider une affaire qui tient en une cinquantaine de cartes.

Dans cette gamme de petites boîtes qui attirent l’œil, retrouvez à chaque ouverture une nouvelle histoire qui se dessinera au fil de la partie. Serez-vous assez perspicaces pour résoudre l’énigme principale et les petites questions subsidiaires en un minimum de cartes ? Vous connaissez déjà ces jeux ? Restez quand-même jusqu’à la fin, j’ai une annonce qui devrait vous faire trépigner d’impatience (comme moi !) !

Prologue

Stéphane Anquetil est un auteur prolifique de jeux et livre-jeux (entre autres). On lui doit notamment les Crime et Escape book, plusieurs Escape box sur des thèmes variés et pour différentes tranches d’âges, le scénario “Noir” du célèbre jeu d’enquête hybride Chronicles of crime dans lequel il fallait scanner des lieux et personnages pour intéragir avec et il lintervient également dans le monde du jeu vidéo. Je vous laisse en découvrir plus sur son blog.

crime zoom

Dénouement

L’auteur propose ici de véritables polars dont vous ne lâchez pas le morceau avant d’avoir découvert la vérité sur l’affaire. Une première scène, découpée en plusieurs cartes, vous est présentée et un petit texte d’intro aide à plonger dans l’ambiance en offrant plusieurs choix possibles. Le reste du jeu se déroule de la même façon : une carte renvoie souvent à une autre qui devient alors disponible ou forme une nouvelle scène à exposer sur la table.

Au fil de l’histoire, le jeu vous invite à retourner certaines de ces cartes (selon votre intuition et vos déductions) pour observer en détail un indice, interroger un personnage, assembler des éléments… C’est vous qui déterminez ce que vous souhaitez approfondir.

Disons-le tout de suite, si vous aimez compter les points et relever le défis de “faire mieux avec moins d’indices”, vous allez forcément vous retenir de tout retourner. Mais si vous êtes comme moi et que l’intrigue vous aspire complètement vous faisant ainsi oublier le scoring pour vous plonger à fond dans l’enquête, alors vous aurez tendance à vouloir tout regarder et lire ! Et cela ne gâchera en rien votre expérience puisque toutes les réponses ne seront pas offertes pour autant !

Simplement dans le 1er cas vous aurez la satisfaction de pouvoir vous comparer aux autres et dans le second vous n’aurez pas la frustration de vous dire “mince si j’avais regardé ça plutôt que ça, j’aurais sans doute compris…”. Une histoire de goût quoi alors faites comme vous le sentez !

crime zoom

A lire :  La magie de noël ! 5 jeux de société incroyables pour les enfants de 8 à 10 ans

Avertissement

J’ai fait les cinq premières boîtes de la gamme et je les ai toutes adorées ! “Oiseau de malheur” m’a peut-être un peu moins transcendée mais c’est uniquement à cause du thème et du vocabulaire qui s’y rapporte et ne me correspond pas (l’informatique) mais c’est vraiment pour chipoter parce que l’intrigue reste excellente !

La bonne idée a été de faire appel à différents illustrateurs qui nous aident à changer vraiment d’ambiance. Même si on reste dans du sombre, du meurtre, du vol… On a quand même la sensation de ne pas être le même enquêteur, dans la même ville (ni le même pays) et de reprendre les mêmes décisions. Personnellement, ma plus belle expérience a été celle proposée par la boîte “Un écrivain mortel” car je ne m’attendais pas du tout à ça.

Le visuel m’a vraiment sorti de mon petit confort habituel et m’a beaucoup surprise, j’avais fait juste avant “Sa dernière carte”, plutôt sombre, ambiance mafieuse et je me préparais à quelque chose d’assez similaire. Or, rien à voir !

La narration fait plutôt penser à du Agatha Christie où tout le monde soupçonne tout le monde et, pour moi qui suis plutôt une lectrice de pavés sans image et non de BD, les illu m’ont vraiment transportées dans un monde nouveau. J’ai trouvé ça à la fois déroutant et passionnant ! Ravie de cette expérience.

A savoir, j’ai fait 2 boîtes en duo et les autres seule. Il faut reconnaître, pour mon plus grand bonheur, que ces jeux se prêtent parfaitement aux deux configurations. J’ai été déçue par d’autres enquêtes de poche qui, selon moi, perdaient tout leur intérêt en mode solo puisque le partage d’infos (donc la communication) était au cœur du jeu. Ici, même à plusieurs, on a accès à tout en même temps, on observe les mêmes choses et on partage immédiatement nos impressions et idées. Du coup, on ne perd rien en le faisant en tête à tête avec soi-même !

crime zoom

crime zoom

A lire :  Le Scrabble a 75 ans : bon débarras ! Voici 4 jeux modernes pour le remplacer

Epilogue

Vous l’aurez compris, cette gamme m’a totalement séduite et je compte bien faire les autres enquêtes à venir. Une nouvelle boîte est d’ailleurs déjà disponible : “Mauvais oeil” et propose une affaire un peu plus mystique, à la frontière du réel ! Le scénario se déroule en Ecosse, un professeur de grec ancien est retrouvé mort, une arme blanche enfoncée dans la gorge… De quoi donner grave envie non ?! Elle a été présentée au dernier Festival de Vichy (pro), comme elles le sont toutes à chaque fois, pour des sorties boutique autour de septembre/octobre.

Je vous fais un petit tour rapide de chaque histoire pour vous aider à choisir celle(s) qui serai(ent) la ou les plus à même de vous convenir (Toooouuutes ! foncez !!!). Il s’agit du même auteur à chaque fois : S.Anquetil et des scénarios accessibles dès 14 ans en moyenne pour 1 à 6 joueurs, édités chez Aurora Games.

Sa dernière carte

vous plonge dans les années 8O, en plein New York où un homme est retrouvé tué par balle sur son canapé miteux dans un appart’ dégradé de Brooklyn. Illustré par J.Long et Cecilart

Un oiseau de malheur

nous emmène cette fois-ci à Paris en 2018 où un agent d’entretien découvre le corps inanimé d’une jeune consultante dans les bureaux sécurisés où il intervient. Illustré par G.Gashi

Un écrivain mortel

1929, dans un manoir londonien. Vous incarnez un jeune policier invité à la réception donnée par un célèbre écrivain. Vous vous préparez pour la cérémonie quand la sonnerie du téléphone retentit : votre hôte a mystérieusement disparu ! Illustré par L.Dessertine

No furs.

Interdit aux moins de 16 ans (et c’est pas une blague !). La première scène de crime vous met dans l’ambiance. Un coup de fil anonyme vous informe qu’une victime a été retrouvée dans une garçonnière aménagée dont tout Londres ignorait jusqu’ici l’existence. Le corps d’un homme ligoté et torturé vous y attend… Illustré par J.Long et Leejun35

Fenêtre sur crimes.

Los Angeles, été 1954. Un homme est entre la vie et la mort après une défenestration suspecte. A vous d’observer la scène depuis son logement, interroger le voisinage et découvrir s’il s’agit d’une tentative de suicide ou d’assassinat. Illustré par L.Dessertine

Les prochains thèmes (dans cet ordre là… ou pas ce sera la surprise !) porteront sur Cthulhu, Sherlock et enfin le milieu artistique (Vaste sujet me direz-vous ! Quel suspens !!!).

crime zoom

crime zoom

A lire :  Mon avis sur Mille Fiori : la vérité est au fond du verre

Bande annonce !

Si je n’ai toujours pas réussi à vous mettre l’eau à la bouche avec mes histoires sordides qui raviront les petits Sherlock que nous sommes, peut-être est-ce parce que les jeux d’enquête ne vous conviennent tout simplement pas et que vous rêvez d’aventures extra-ordinaires ?! Laissez-moi alors vous présenter la prochaine gamme que propose Aurora : Pixel Aventures.

Un autre format de poche, lui aussi narratif mais sur un autre versant : l’adrénaline et les énigmes ! Une gamme plus familiale que Crime zoom puisqu’accessible dès 10 ans avec, cette fois-ci un temps limité pour remplir la mission. Amateurs d’escape, cela devrait vous correspondre ! Un style graphique assumé dans l’esprit Pixel Art (comme son nom l’indique) qui vient chatouiller ce petit truc en nous de l’ordre de la nostalgie de ce qu’on a connu il y a fort longtemps (ou que l’on regrette de ne pas avoir connu !).

Je remarque ça très souvent, surtout dans le monde du jeu : l’époque des premières consoles ou plutôt bornes arcades fascine même les plus jeunes et parle donc à tous ! Il n’y a qu’à voir à quel point le film de Spielberg Ready Player One a séduit et rassemblé différentes générations !

Bon je m’éloigne… Mais pas tant que ça puisque cette petite nouveauté, qui sera présentée au prochain festival de Cannes (non… pas celui avec Brad Pitt !), reprend le principe bien connu des geeks de cette époque : le point and click : ces jeux dans lesquels on récupérait des objets pour les combiner à d’autres et avançait dans l’histoire en décryptant des codes et en résolvant des énigmes. La mécanique se voulait simple et elle le sera tout autant ici pour nous laisser surtout profiter de l’aventure et nous prendre la tête sur les codes et autres casse-têtes !

Sortie boutique du premier opus : “L’île Forban” prévue en février/mars ! Vous partez aux Seychelles à la recherche de votre héritage…Je sais pas vous mais moi j’ai trop hâte !


Mélanie Fragata


Bandeau google actus

Etiquettes : Aurora Games | Crime Zoom

Newsletter Campustech

Recevoir les actus, critiques, guides et bons plans jeux de société deux fois par semaine

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

A lire aussi :

L’île au Forban, une aventure pixélisée !

Dans la même catégorie :

6 jeux après-midi

Week-end à la maison ? Voici 6 jeux à sortir pour un après-midi réussi

top 10 jeux de société post-apocalyptiques

Mon Top 10 des jeux de société post-apocalyptiques : ambiance Fallout

face-a-face-boreal-conspiracy

Face à face ludique : Boréal vs Conspiracy, quelle tuile !

ici c'est paris ! jeux de société

Ici c’est Paris ! 3 jeux de société sur le thème de la capitale française

5 jeux en bois qui ne vous laisseront pas de marbre

3 jeux de société pour les fans du Marvel Cinematic Universe

mudum box printemps

J’ai reçu la Easy Box Ludum de printemps (avis)

scorpion masqué zombie kids

L’univers Zombie Kidz : 3 jeux pour faire plaisir à vos enfants !

Laisser un commentaire