Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Mon avis sur Mille Fiori : la vérité est au fond du verre

Mon avis sur Mille Fiori, un jeu dans lequel vous incarnez des fabricants et commerçants d'art verrier. Créez une verrerie rentable et faîtes fleurir votre entreprise sur la lagune de Venise !

Entre draft de cartes à choix multiples, placement tactique et effets combos, les joueurs s’en donnent à coeur joie dans cette course aux points de victoire palpitante ! Dans Mille Fiori, suivez le parcours des plus belles créations de la lagune depuis la fabrication des matériaux de base à leurs commercialisation en passant par l’approbation du peuple.

Le matériel

Dans Mille Fiori, vous trouverez un immense plateau divisé en plusieurs secteurs colorés. Et aussi des cartes avec toujours :

  • un numéro
  • une couleur et un symbole en lien avec une zone du plateau
  • un récapitulatif de scoring
  • Des losanges transparents (une couleur par joueur)
  • Des pions pour compter les points
  • De magnifiques bateaux aux couleurs des joueurs à disposer sur le port

 

mille fiori

mille fiori

A lire :  Mon top 10 ultime des jeux à cocher

Un système aux 1000 saveurs

En simultané, tous les joueurs choisissent une carte de leur main qu’ils posent face cachée avant de donner le reste au voisin (draft classique !). Puis, à tour de rôle, chacun révèle sa carte, l’utilise et marque des points. Une carte peut être jouée pour sa valeur (le numéro), dans ce cas le joueur avance son bateau d’autant de cases sur la route commerciale et gagne le bonus ou les points de la case d’arrivée. Ou alors, la carte est jouée pour son symbole/sa couleur et dans ce cas, on pose un losange dans la zone concernée.

Ce qui est fortement apprécié dans ce jeu pétillant, ce sont les bonus en cascade que chaque secteur permet d’obtenir de manières différentes. Les points comme les cartes supplémentaires à jouer durant son tour offrent un plaisir presque enfantin de voir la machine s’emballer et faire pif! paf! pouf! dans tous les sens ! Oui car il faut savoir qu’une rivière de cartes est disposée à côté du plateau central et qu’à chaque fois que le jeu vous offre la possibilité de rejouer, c’est parmi elles (qui sont sous vos yeux depuis le début) que vous choisirez.

Les joueurs posent ainsi 4 cartes par manche et ajoutent la dernière de leur main à la rivière commune. Quand la pioche est vide ou qu’un joueur place son dernier losange, cela signe la fin de partie. On termine le tour de table et celui qui a son pion le plus avancé sur la piste de score l’emporte !

Petite parenthèse, l’auteur a demandé à ce que soit corrigé un petit point de règle ce qui a été annoncé sur BGA : contrairement à ce qui est écrit dans la règle, on n’alimente pas la rivière avec un nouveau tirage de cartes à chaque manche mais uniquement avec la dernière carte de la main de chaque joueur !

mille fiori

mille fiori

A lire :  Kites : plus qu’un jeu de société, presque un sport !

Quand tout combote, c’est le feu !

Ce qui est extrêmement bon dans Mille Fiori c’est cette sensation de pouvoir rebondir d’une zone à l’autre en cumulant les effets bonus “rejoue une carte”. Chaque secteur a une manière bien à lui de scorer et l’opportunisme sera de mise si vous voulez faire les meilleurs coups d’éclat !

Dans ce jeu de placement qui donne envie de jouer sur tous les tableaux tout en vous contraignant à développer un secteur pour espérer marquer des points supplémentaires, vous recherchez surtout l’effet grisant des enchaînements en cascade.

On n’est pas dans du jeu expert, rien de bien complexe en soit : une carte → un pion bim !

L’une des difficultés réside dans la diversité des choix et les scorings qui varient en fonction des zones : ici je cherche à regrouper mes losanges, là je vise différents numéros, de ce côté je profite de ce que les autres ont construit pour m’installer etc. L’autre difficulté sera de calculer rapidement le meilleur coup à faire ce tour-ci : si je pose là je valide un bonus de points mais si je me mets là, j’ai la possibilité de rejouer, poser, rejouer et donc de gagner ce bonus-ci !

Beaucoup l’ont comparé à un jeu à cocher style Très futé justement pour son aspect simpliste : je lance des dés, je coche et pour sa richesse proposée à travers les micro-dilemmes bien prise de tête mais accessibles toutefois !

mille fiori

mille fiori

A lire :  N'ayez pas peur des mots avec ces jeux d'association d'idées

Mon avis sur Mille Fiori

Mille Fiori, moi, j’adore ! Peut-être tout simplement parce que je préfère jouer sur un joli plateau coloré avec des pions qui claquent plutôt que sur un tableau Excel avec des dés (qui m’énervent). Mais je comprends aussi l’argument du petit jeu facile à transporter et qui se suffit à lui-même…

Comme j’ai découvert tard Très Futé, j’ai laissé sa chance à celui-ci et je ne le regrette pas. Si le hasard vous fait gerber, lâchez l’affaire, il y en a forcément et, combiné à l’effet “paf je pose ce losange pile poil là où t’avais prévu de te mettre pour bien foutre en l’air ton truc”, ça peut être fatal pour certain !

Pas si évident de le proposer aux familles car beaucoup d’infos à retenir et aucune aide de jeu ! Quel dommage… Les picto sont parlants et il y a un rappel des scorings sur les cartes et le plateau mais il faut quand même être un peu joueur pour les repérer et les saisir. Disons plutôt pour des amateurs et joueurs initiés alors mais pas en couple (enfin j’veux dire… vous faites ce que vous voulez de votre corps mais n’y jouez pas en duo, à plusieurs c’est meilleur !

Le côté anticipation, programmation, opportunisme plaira à coup sûr ; l’aspect aléatoire du tirage, la frustration de ne pas tout gérer et le côté “tiens dans tes dents” pourra déclencher des sueurs froides. A ne pas mettre entre les mains de tout le monde donc mais moi, inutile de vous dire qu’il me fait briller les yeux !

Et si vous en voulez encore, il existe l’extension Les chefs d’œuvre qui ajoute de nouvelles cartes et mécaniques pour plus de contrôle et d’interaction paraît-il !

mille fiori

bouton ludum

Mille Fiori

  • Un jeu de R.Knizia
  • Illustré par S.Lorenz et M.Gonzalez et les graphismes de O.Cress
  • Edité chez Schmidt
    De 2 à 4 joueurs
  • Dès 10 ans
  • Prix : 42€
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp
bouton Ludum
bouton playin 2
wizard head campustech

Newsletter

Reçois un récap des actus ludiques + les bons plans et promos sur les jeux