Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Mon avis sur Gorinto : partez en quête du 5e élément

Gorinto est un jeu abstrait qui nous invite à construire des monuments pour les âmes des défunts. Avec un joli matériel composé de tuiles et de bonnes sensations, voici mon avis sur Gorinto !

Parcourez le chemin escarpé qui mène à la montagne. Collectez-y des tuiles pour construire votre sanctuaire le plus équilibré et harmonieux possible et ainsi espérer acquérir une grande sagesse.

Qu’est-ce que Gorinto ?

Un Gorinto est un sanctuaire commémoratif japonais construit sur cinq niveaux symbolisant les éléments : l’eau, le feu, la terre, l’air et… le vide (eh ben ouais !). Dans ce charmant jeu abstrait, chaque joueur va donc joyeusement construire son propre monument aux morts en développant son niveau de connaissance et en accumulant le plus de sagesse possible ((r)amen !).

Un matériel de toute beauté :

Là-dessus, vraiment pas grand chose à redire. Bon, certains se plaindront peut-être du fait qu’il n’y ait pas de thermoformage mais y en a t-il vraiment besoin pour caler les quelques pièces du jeu ?

  • 1 plateau de score
  • 1 plateau de jeu représentant la montagne et autour le chemin
  • 4 mini-plateaux individuels
  • Des cartes Objectif et Elément clé
  • 1 sac en tissu rempli de tuiles Elément
  • les éléments pour jouer en solo

 

gorinto

gorinto

A lire :  Entre le morpion et pierre-feuille-ciseaux, Linx est le prochain petit jeu abstrait malin

La mise en place :

Un peu longue il est vrai pour les impatients dans mon genre qui, une fois qu’ils ont choisi leur jeu, voudraient pouvoir entrer direct dans le vif du sujet sans passer par une installation fastidieuse. Ce qui prend du temps c’est de construire la montagne, que les joueurs vont s’amuser à dépiauter ensuite… (zen Mélanoch zen !). On pose les petites tuituiles gentiment comme sur l’image avec des piles plus ou moins hautes et un seul élément sur chaque emplacement du chemin tout autour de la montagne.

On dispose le compteur de tours sur la case number one, chacun prend son plateau individuel (son monument tout mort) et on révèle 2 cartes Objectif et 2 cartes Element clé.

Vous avez l’eau à la bouche ? On se lance dans le vide ?

Dans Gorinto, vous vous affronterez sur 4 saisons (manches). Oui parce que je vous ai pas dit, c’est tendance cool, zen, relax mais pas hippie non plus : c’est un jeu d’affrontement. Chacun dans votre coin donc, vous tenterez d’optimiser vos tours pour répondre aux exigences des différents objectifs et récupérer un max de tuiles correspondant aux éléments clés de la partie !

A votre tour, vous choisissez une tuile du chemin et la dirigez dans la ligne (sur la Montagne) face à elle. C’est uniquement sur une pile de cette ligne-là que vous pourrez la poser. Deux critères sont alors essentiels à prendre en compte pour venir dépouiller la Montagne en vue de remplir votre plateau individuel : la couleur de la tuile utilisée et le niveau de connaissance du joueur pour cet élément en question.

  • La couleur de la tuile (ainsi que son symbole) représente un élément. Et chacun des cinq éléments présents dans le jeu impose une façon unique de récupérer des tuiles sur la Montagne:
  • Les oranges représentent le Feu et permettent de récolter des tuiles dans la même colonne
  • Les bleues représentent l’Eau et permettent de récolter des tuiles dans la même ligne
  • Les mauves représentent le Vide et permettent de récolter des tuiles diagonalement adjacentes
  • Les blanches représentent l’Air et permettent de récolter des tuiles adjacentes orthogonalement
  • Les marrons représentent la Terre et permettent de récolter des tuiles dans la pile où elle a été posée

 

gorinto

gorinto

A lire :  Jeux de société : les bangers de novembre à ne surtout pas rater !

Le niveau de connaissance d’un joueur pour chaque élément détermine combien de tuiles il va pouvoir choper lors d’un tour. En effet, pour chaque type de tuile, la connaissance se calcule ainsi : 1+ le nombre de tuiles de cet élément déjà en possession sur son plateau perso. Par exemple : si je possède déjà 2 tuiles mauves, mon niveau de connaissance pour l’Air est de 3. Je peux donc récupérer 3 tuiles diagonalement adjacentes à la mauve que je viens de placer sur la montagne.

Mais que deviennent ces précieux gains ? Vous allez justement venir les empiler sur votre futur Gorinto (plateau perso). Chaque couleur a son emplacement et plus les tours sont hautes, plus votre niveau de connaissance est important et plus vous récoltez lors de votre action !

Mais encore ? Les cartes ne sont pas là juste pour faire joli ! A chaque fin de saison (c’est à dire quand il y a moins de jetons sur le chemin que de joueurs) : on fera le décompte des objectifs. Par exemple : “Marquez les points de chaque pile avec un nombre pair de tuiles”, Marquez les points de la plus haute pile et deux fois les points de la plus petite”, “Pour chaque élément, le joueur ayant la plus haute pile marque 3 points”.

Les points que vous marquez représentent la sagesse et comment qu’on a dit qu’on gagnait ? Oui, parfaitement : si on a plus de sagesse que tous les autres pas sages autour de la table !

Et les éléments clés alors ?

Une partie de Gorinto se termine au bout de quatre saisons, donc quatre décomptes intermédiaires. Mais un tout dernier scoring aura lieu avant que soit élu le maître de l’univers (sagesse et humilité jeune padawan !). Deux éléments clés ont été tirés en début de partie, ce sont tout simplement 2 types d’éléments (couleurs) qui vous feront gagner 2 points par tuile correspondante. Et là parfois, il y a des revirements de situations qui vous font perdre votre zen attitude !

gorinto

Mon avis sur Gorinto :

Si Gorinto appartient à une classe de jeux qui ne m’attirent pas des masses (les jeux abstraits) celui-ci revêt un look qui attire immédiatement l’œil et dispose d’un matériel qu’on a envie de manipuler. Comme souvent dans ce type de proposition, la règle de base est d’une simplicité déconcertante, ici : je déplace une tuile et selon sa couleur et ma connaissance, je récupère de nouveaux éléments que j’empile “bêtement” devant moi.

Pas de chichi, pas de trucs en plus et pourtant la réflexion autour est riche et stimulante. Le paysage est sans cesse modifié, il faut donc réajuster, recalculer, s’adapter, c’est passionnant. On cogite mais on ne peut pas se contenter de faire ça dans son coin, il faut surveiller l’avancée des autres et savoir rebondir en fonction. On peut même, au fil des tours, quand les possibilités réduisent, bloquer un peu les adversaires et les obliger à récupérer un élément qui risque de perturber l’équilibre de leur sanctuaire.

Un très très beau et excellent jeu de déplacement et collection, tendu, qui laisse un goût de reviens-y immédiat et nous rappelle notre petitesse face à la force et la Loi de mère Nature.

Le mode solo

Encore une chose : Le mode solo est tout simplement fabuleux ! On y affronte un Kitsune (Esprit puissant et malicieux qui prend la forme d’un renard). Peu de matériel ajouté mais qui offre un véritable challenge (pas juste un “fais mieux que la dernière fois pour voir”). Les mouvements de ce rusé personnage peuvent être anticipés, tout ne devient pas hasardeux et barbant, on s’accroche et on continue de se prendre la tête comme à plusieurs parce qu’il est hors de question que cette sale bête l’emporte !

D’autant que le Kitsune, à la différence de nous, a un niveau de connaissance au max dès le début et marque des points pour toutes les couleurs d’éléments ! Bon il ne marque rien pour les objectifs… Heureusement, faut pas pousser mémé dans les orties non plus ! Là encore, comme pour le reste du matos, je trouve que c’est raccord au thème et parfaitement bien emmené, on a vraiment la sensation de se battre contre un rival immortel ce qui nous pousse à calculer chacun de nos coups ! Bref, un must have !

gorinto solo

A lire :  13 jeux de société bons à deux, mais pas que !

gorinto

bouton ludum

Gorinto

  • Un jeu de R.Yanner, illustré par J.Cappel
  • Edité chez Super meeple
  • Pour 1 à 4 joueurs dès 13 ans
  • Prix : 32,50€
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp
bouton Ludum
bouton playin 2
wizard head campustech

Newsletter

Reçois un récap des actus ludiques + les bons plans et promos sur les jeux