Critique et avis sur Funfair : le jeu qui vous met sur de bons rails

Funfair est un jeu qui vous propose de gérer un parc d’attractions, de la construction de vos manèges jusqu’au budget, en passant par le personnel. Vous reprendrez bien un peu de barbe à papa ?

Mise à jour le :

Par : Laurent RFTG

Dans : Critiques et Avis

Funfair jeu critique avis

Funfair est un jeu de cartes dans l’univers du jeu Unfair (auquel je n’ai pas joué). Il propose de vous embarquer dans la construction, via des cartes, des meilleures attractions pour votre parc. Embarquez avec moi dans le grand 8 !

Le max de sensations fortes !

Je n’aime pas trop les manèges à sensation fortes (ça se voit à ma tête je pense là non ?)…Pourtant j’ai bien aimé Funfair, où il faudra créer le meilleur parc d’attraction… et ce que j’ai le plus aimé faire c’est justement de faire le plus grand, le plus badass des manèges à sensations fortes !

En effet dans funfair vous allez à l’aide des cartes construire des attractions et surtout les améliorer (vous êtes limités à 5 attractions). Vous aurez une main de cartes, et, chose ultra intéressante une sorte de main commune entre les joueurs sous forme de rivière de cartes (cette petite mécanique réduit pas mal le hasard d’une mauvaise main). Vous aurez 3 actions à chacune des 7 manches du jeu pour poser vos cartes ou piocher.

funfair

T’as fait tomber ça ? Dommage !

Vous paierez vos cartes avec l’argent du jeu et autant vous dire que l’argent viendra vite à manquer. Même si plus votre parc grossira plus vous aurez du revenu de vos clients que vous aurez pu arnaq… faire payer. L’argent manque tellement qu’une des actions du jeu est de faire les poches des visiteurs.

Plus exactement de ramasser les pièces tombées de leurs poches lorsqu’ils seront secoués dans votre dernier manège “essor 2000”. En tout bon commerçant que vous êtes vous irez donc rendre ces pièces et objets trouvés à votre propre banquier ahah. Une action peu glorieuse qui rapporte très peu (1 pièce par attraction ouverte donc max 5) et que vous dédaignerez lors de l’explication des règles… et pourtant vous la ferez plus d’une fois !

funfair

Tu sais faire de la barbe à papa ? On embauche !

D’autant plus que l’argent (et les actions) sera utile également pour embaucher du personnel. Ces cartes vous apporteront des pouvoirs bien pratiques ou des points en fin de partie selon des critères variés (par exemple les thèmes de vos attractions).

Une autre mécanique que j’ai beaucoup aimée est le système des cartes objectifs. Elles sont en effet en 2 parties : si je réalise la 1ère partie de la carte j’aurai des points bonus et si je réalise aussi la seconde partie ce sera le jackpot de points !

Attention en revanche parce que si mon objectif n’est pas du tout réalisé je perdrai des points. Alors au moment d’utiliser une action pour piocher des objectifs il faudra bien peser le risque (vous serez obligé d’en garder une). J’ai beaucoup aimé d’ailleurs le fait que vous ne pourrez pas piocher de cartes objectifs lors des dernières manches pour éviter le “syndrome Takenoko” d’objectifs piochés déjà réalisés.

funfair 3

Tema la clim dans mon bateau alien-pirate

Le plus fun dans Funfair sera d’améliorer vos attractions. Alors fun et utile. Utile déjà parce que plus une attraction possède d’icônes grâce à ces améliorations plus elle fera des points. Par exemple, une attraction avec 17 icônes rapportera 146 points (mon score max est 209). Utile ensuite puisque les améliorations posées vont souvent être associées à des actions immédiates (même très utile quand on pense aux seuls 3 actions par manche).

Et puis fun parce que moi ce qui m’éclate dans ce jeu c’est d’annoncer fièrement l’installation d’un coupe-file pour le cinéma du parc, ou des toilettes dans le nouveau restaurant, hashtag luxe.

Je ne joue juste jamais avec l’attraction liée aux grappins où attraper des peluches. J’ai une folle aversion pour ces stands. Je vous invite d’ailleurs à regarder les vidéos qui indiquent comment ces machines sont juste réglées pour attraper une peluche après un nombre donné de tentatives.

Un réglage fait par le propriétaire du stand pour ajuster sa rentabilité entre les peluches qui sortent et l’acceptation des clients à payer. Par exemple, la peluche coûte 10 cts à l’achat, je règle ma machine pour qu’au bout de 5€ dépensés une peluche soit obtenue sur les 10 prochaines tentatives. Et si les gens commencent à trop partir, je baisse le réglage. Horrible ! Mais je m’éloigne…

Mon kiff comme je le dis c’est d’ajouter la carte looping à mon grand huit “Tombeau du danger” puis de réussir à choper un tourbillon et une descente vertigineuse… ah et un thème pirate… ah et des sièges confortables aussi of course.

funfair 4

La mega attraction oui, mais pas à n’importe quel prix

L’un des beaux dilemmes du jeu aussi est la réalisation de votre attraction phare (que je nomme la mega attraction), une carte obtenue dès la mise en place. Plus vous la construirez tôt, et plus tôt vous bénéficierez de la 4e action qu’elle apporte à chaque manche ! Le rêve ! Mais vous la payerez aussi plein pot. Alors que si vous attendez, vous pourrez la construire à prix réduit. Et un prix de plus en plus bas. Dilemme !

On revient l’année prochaine ?

Vous verrez beaucoup des cartes du jeu en une seule partie, la rejouabilité sera assurée par vos envies de faire d’autres combinaisons d’attractions ou d’utiliser mieux votre personnel. Des événements seront aussi là chaque manche pour diversifier le jeu. Vous y reviendrez donc avec plaisir mais il faudra peut-être espacer un peu les parties.

Le matériel est quant à lui de qualité avec cette monnaie sous la forme de jetons de poker en cartons et ce plateau pour tout organiser (et qui peut vous faire penser à autre chose que n’est le jeu en fait : un jeu de cartes). Mention spéciale pour le pion qui suit l’ordre de la manche de belle facture !

Etiquettes : Funfair | lucky duck games


Mon avis en bref

Si le thème des fêtes foraines vous plait ce jeu sera votre doudou de l’année avec sa belle mécanique de création et amélioration des attractions ! Et pour les autres il offre un challenge fun et intéressant dans la gestion des effets des cartes et des personnels.


Edition

4

Mécaniques

4

Rejouabilité

3

Originalité

4

Note

15

Comment sont notés les jeux ?


Points Positifs

le thème qui s'imbrique bien : vous aurez plaisir à ajouter un looping à votre manège

un système de rivière de carte représentant une main commune entre les joueurs

les personnels qui qui viennent apporter une belle dimension stratégique au jeu

la gestion des objectifs qui ne peuvent être piochés que pendant les 2/3 de la partie

Points Négatifs

parfois la pioche ne vous aimera pas

certains objectifs vous sembleront irréalisables


Laurent RFTG


Infos :

Editeur : Lucky Duck Games

Créé par : Joel Finch

Nb joueurs : 2 à 4

Idéal à : 2

Age mini : 10

Durée : 60mn

Caractéristiques :

Complexité : 2

Thématisation : 4

Interactivité : 3

ludum cta mobile
Box Ludum CTA Mobile

Avec le même tag :

Avis Paper App Dungeon

Avis sur Paper App Dungeon : l’aventure au bout du crayon

Brillez en société avec Art Society

Atlantis rising : coulera, coulera pas ?

5 jeux d'ambiance

5 jeux d’ambiance : ça te branche qu’on s’en paye une tranche ?

c'est du gâteau luckyduck games

Mon avis sur C’est du gâteau : c’est pas d’la tarte !

Dans la même catégorie :

La course vers El Dorado critique avis

La course vers El Dorado : critique et avis sur ce jeu d’initiation au deckbuilding

Viking Raiders : mon avis et ma critique !

Moorland critique avis

Moorland : critique et avis sur ce jeu de dérive de ressources

Kipourkoi jeu

Mon avis sur KipourKoi : jouez à ça !

Flowers jeu avis

Flowers : mon avis et ma critique

Pharaon conflits

Critique et avis sur Pharaon Conflits : l’extension pas si conflictuelle que ça

Les chateaux de Bourgogne avis jeu

Critique et avis sur Les châteaux de Bourgogne édition spéciale : la version ultime

Volltreffer jeu avis et critique

Volltreffer : mon avis sur un jeu de plis vintage

Laisser un commentaire