Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Frostpunk : le jeu de société coopératif ultra difficile pour se les geler entre amis

Frostpunk jeu de plateau

Après avoir conquis les amateurs de jeux vidéo avec son univers glacial et ses choix moraux difficiles, Frostpunk est désormais disponible sous la forme d’un jeu de société coopératif. S’inspirant du célèbre titre développé par 11 bit studios, Frostpunk  en version jeu de société coopératif permet aux joueurs de vivre l’expérience retorse du jeu vidéo tout en poussant la réflexion stratégique et la collaboration à leur maximum.

Un univers post-apocalyptique gelé

Dans Frostpunk, les joueurs sont plongés dans un monde post-apocalyptique où la Terre a été ravagée par un cataclysme climatique, plongeant les survivants dans un froid extrême. Les ressources sont rares et les conditions météorologiques impitoyables (un petit -80°C en pleine tempête, brrrrr), obligeant les joueurs à prendre des décisions cruciales pour assurer la survie de leur communauté.

Le dernier bastion de l’humanité

Au cœur de cet enfer glacé, les joueurs doivent construire et développer leur ville autour d’un générateur de chaleur central, qui tourne au charbon. C’est le dernier espoir pour l’humanité de survivre face à ce froid dévastateur. Mais chaque action a un coût et il revient aux joueurs de choisir la meilleure stratégie pour développer leur cité, en prenant en compte les besoins immédiats de leurs habitants ainsi que les défis qui les attendent à long terme.

frostpunk : le générateur à charbon
générateur à charbon dans Frostpunk (peint)   
A lire :  Critique du jeu Focus : fusionner deux cerveaux sans un mot

Un jeu coopératif qui fait la part belle à la stratégie

Frostpunk : le jeu de société se veut résolument coopératif, avec les joueurs devant travailler ensemble pour gérer les différentes facettes de leur ville. Chaque joueur prend le rôle d’un leader chargé d’une tâche spécifique, comme l’approvisionnement en ressources, le développement technologique ou encore le maintien de la cohésion sociale au sein de la communauté. Il est aussi possible de tout gérer ensemble et de se concerter pour chaque décision.

Des choix moraux difficiles, voire impossibles

Tout comme dans le jeu vidéo, les choix moraux sont au cœur de l’expérience Frostpunk. Les joueurs devront parfois prendre des décisions controversées pour garantir la survie de leur groupe. Par exemple, recourir au travail forcé, envoyer des enfants dans les mines ou même sacrifier certains membres de la communauté pour assurer le bien-être du plus grand nombre. Allez-vous construire un cimetière ou plutôt une fosse gelée, pour utiliser les morts comme terreau, afin de faire pousser les plantes ? Allez-vous enrichir la soupe de sciure, pour apaiser la faim mais au prix de problèmes de santé ? Allez vous accueillir une vingtaine d’enfants supplémentaires, divisant les rations pour les enfants déjà présents ? Autant de dilemmes qui viennent pimenter les parties et rappellent que la survie a un prix.

ouvriers dans frostpunk
ouvriers dans Frostpunk

A lire :  3 jeux de stratégie qu'il ne fallait pas manquer !

Des choix technologiques

Dans Frostpunk vous devrez aussi faire des choix sur les technologies que vous allez développer : chasse ou serre chauffée ? Buses de vapeur ou radiateurs ? Plus d’expéditions en dehors de la ville ? Isoler les dortoirs ou construire plus de tentes de soin ? Tout ces choix ont un impact sur la réussite ou non du scénario.

Le froid, votre seul ennemi

Le dosage de la chaleur, fournie par le réacteur à charbon central, est au coeur de la stratégie Frostpunk. Passer trop tôt le générateur au niveau 2 et vous n’aurez pas assez de charbon pour chauffer la nuit. Développez trop vite sa portée et vous serez aussi à court de charbon. Mais ne rien faire signifie aussi laisser les gens crever de froid ! Tout le sel du jeu réside dans cet équilibre entre ressources, chaleur, maladie et faim ! Et bien sûr, plus on alimente en charbon le générateur, et plus il peut déclencher une surcharge. Deux surcharges et c’est game over.

Le matériel retranscrit fièrement cet élément de gameplay : le réacteur fait 20cm de haut, et les joueurs doivent jeter des cubes de charbon en bois à l’intérieur. La cheminée est parcourue de montants qui font tomber les cubes en bas ou pas : ceux qui tombent dans le tiroir alimentent une piste de surcharge. Dix cubes dans cette piste déclenchent une avarie !

Espoir et mécontentement

En plus de l’énergie, de la faim, des ressources et de la technologie, vous devrez aussi agir comme un leader, et gérer l’espoir et le mécontentement de votre peuple. Si l’une des deux jauges tombe à zéro, c’est game over. Ainsi, l’ouverture d’un pub baissera le mécontentement, mais augmentera le nombre de malades…Faire travailler les enfants augementera le désespoir, mais vous donnera de la main d’oeuvre pour récolter des ressources ou préparer des repas. Toutes vos décisions ont un impact, et vous allez apprendre à faire des compromis.

Plus tard, vous pourrez être amené à faire respecter votre vision par…la foi, l’espoir, ou alors l’ordre et la répression. Le pire n’est pas le plus évident…

frostpunk espoir et mécontentement
Frostpunk : espoir et mécontentement

Le matériel de jeu, à la hauteur de l’exigence des fans

Les créateurs de Frostpunk ont mis les petits plats dans les grands pour proposer un matériel de qualité, fidèle à l’univers glacé du jeu vidéo. Ainsi, on retrouve :

  • Des tuiles et cartes détaillées représentant les différents bâtiments et personnages du jeu (des miniatures dans la version collector)
  • Un plateau de jeu modulable, permettant de créer sa propre configuration de ville, ou de l’adapter aux différents scénarios
  • Une extension avec des jetons en bois de qualité, illustrant les différentes ressources, technologies et choix moraux à disposition des joueurs
  • Un livre de règles clair et complet, accompagné d’un tutoriel pour faciliter la prise en main du jeu
  • Un livret de scénarios

frostpunk : automate

A lire :  Top 5 des jeux de société à deux pour des affrontements épiques

Une rejouabilité garantie grâce aux scénarios variés

L’expérience de Frostpunk ne se limite pas à une simple partie. Les joueurs peuvent en effet s’affronter dans différents scénarios qui mettent à l’épreuve leur capacité d’adaptation et leur sens de la stratégie.

  • Le scénario “New Home” (nouveau départ) propose un défi classique inspiré du jeu vidéo, avec la construction d’une nouvelle ville face à l’hiver éternel
  • Le scénario “The Refugees” demande aux joueurs de gérer l’afflux de réfugiés fuyant le froid et cherchant refuge dans leur ville
  • Le scénario “The Fall of Winterhome” plonge les joueurs dans une situation désespérée où ils doivent tenter de sauver une cité au bord de l’effondrement
  • Le scénario “Les Arches” demande au joueur de préserver les graines des dernières plantes encore vivantes

Le seul point négatif, à mon sens, est le côté répétitif du scénario Nouveau Départ, qui sert de base à 6 ou 7 autres sénarios, qui n’en sont pas du coup, mais de simples variations du set-up de départ. Attention aussi à la durée des parties : entre 4h et 6h30 pour venir à bout d’un scénario, avec l’installation et le rangement des composants du jeu. Prévoyez une grande table, le jeu a plusieurs plateaux, pistes et autres éléments en plus du terrain de jeu central.

Avec ses mécanismes exigeants, sa dimension coopérative et ses choix moraux retors, Frostpunk : Le Jeu de Société est une expérience ludique unique en son genre, qui ravira les fans du jeu vidéo tout autant que les amateurs de jeux de société en quête de nouveaux défis. Alors n’attendez plus pour enfiler vos moufles et vous lancer dans l’aventure !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp
bouton Ludum
bouton playin 2
wizard head campustech

Newsletter

Reçois un récap des actus ludiques + les bons plans et promos sur les jeux