Middle Ages : le fief, c’est chic

Les premières images de la prochaine sortie chez Studio H commencent à circuler et croyez-moi : elles font leur petit effet ! Middle Ages est une refonte du jeu Majesty, créé par Marc André il y a quelques années. Qu'est-ce qu'elle a dans le ventre ? Décortiquons cette boîte.

Middle Ages jeu

Studio H a déjà conquis le coeur des joueurs avec plusieurs titres comme Oriflamme, Suspects, Oltrée, Vivarium ou encore Vaalbara. L’édition est toujours incroyable avec des visuels attrayants, du matériel agréable et des règles limpides ! Leur prochaine sortie s’appelle Middle Ages promet de rester dans la même lignée, je vous en parle aujourd’hui !

Oyez Oyez braves gens !

Approchez un peu pour voir cette splendeur de près. Je ne sais pas vous, mais moi, cette illustration m’a directement crevé les yeux : ses formes, ses couleurs douces, ses dorures sublimes, son découpage façon vitrail qui contraste parfaitement sur le fond blanc et puis cette police d’écriture… Quelle élégance ! Tout y est pour donner envie d’en savoir plus. On se doute déjà qu’il y aura un joli paysage à parcourir, des éléments à récolter, éventuellement des territoires à protéger et donc des guerres à mener. Ca vous dit ?

middle ages jeu middle ages jeu

Le matériel

Il arrive parfois qu’à l’ouverture d’une boîte, le soufflé retombe : l’illustration de la couv’ est d’enfer mais le matos pas top. Ici, que nenni ! Je vous dresse la liste des éléments et vous montre ça en image, attention de ne pas baver sur vos écrans !

  • Pour chaque couleur de joueur : un plateau Fief, un pion Seigneur (sur sa monture !) et un pion Eclaireur
  • Des tuiles à récupérer durant la partie : elles représentent toutes un des huit domaines de notre Fief
  • 15 cartes Evènement (on n’en utilise seulement 4 par partie… Rejouabilité et diversité vous voilà !)
  • Tout plein de jetons : Parcelle, Pièce, Diam’s etc

 

middle ages jeu

Le but du jeu et sa mise en place

Dans Middle-Ages, les joueurs sont à la tête d’un Fief (plateau personnel) et tentent de le faire prospérer en écrasant quiconque se mettra en travers de leur chemin !

Non j’plaisante… Mais pas tant que ça ! En réalité, l’objectif final est d’être le plus riche Seigneur ! A vous de voir si vous voulez le devenir en développant vos cultures agricoles, en privilégiant l’Eglise, en construisant des Remparts pour guerroyer ou encore en embellissant vos Terres des plus beaux Palais !

Bien-entendu, comme toujours dans ce type de jeu d’optimisation, il vous faudra à la fois faire un p’tit peu de tout mais tout de même choisir une stratégie payante pour espérer l’emporter !

La mise en place est rapide :

  • Chaque joueur récupère les éléments de sa couleur
  • On forme des petits tas avec les différents jetons.
  • 4 cartes Evènement sont révélées
  • On dispose des tuiles par ordre croissant (numéro au dos) sur 4 lignes
  • Et enfin, on révèle aléatoirement les Seigneurs des joueurs pour déterminer l’ordre du 1er tour

 

middle ages jeu

 

Tour de jeu

A la façon d’un Kingdomino, avant de démarrer, chaque joueur vient tour à tour (selon l’ordre de tirage effectué précédemment) placer son Seigneur sur une tuile libre de la première rangée de tuiles. Je précise : on joue tous sur la première rangée puis la seconde, puis la troisième etc.

Je reprends: Au départ donc, on place nos Seigneurs sur la rangée n°1. A partir de là, on peut démarrer le jeu :

  1. Toujours comme dans Kingdomino, le joueur placé en preum’s,  récupère la tuile sur laquelle il s’est posé et place tout de suite son Seigneur sur la prochaine rangée. Vous comprenez donc que l’ordre sera ainsi déterminé pour les prochains tours.
  2. Il vient ensuite placer ladite tuile au dessus du domaine qui lui correspond (sur son plateau perso quoi !)
  3. Il applique l’effet spécial (ah aaaah !)
  4. Et enfin, il obtient de la caillasse pour chaque tuile de ce domaine + d’autres éventuellement indiqués middle ages jeu

Fichtre des effets spéciaux ? Mais qu’en est-il ?

Les capacités sont propres à chaque domaine et permettent de remodeler un peu votre Royaume, vous enrichir en fonction de symboles cumulés ou en taxant les gueux qui partagent votre table, attaquer (et donc déconstruire) le Fief d’un autre joueur ou encore placer des jetons Parcelle qui offrent un symbole supplémentaire non négligeable !

Mais qu’en est-il de ce fameux pion Eclaireur me direz-vous ? Là encore, c’est grâce à l’effet d’un domaine, le Rempart plus exactement, que vous pourrez envoyer votre sous-fifre en mission sur n’importe quelle tuile de votre choix ! Quand vous arriverez avec votre Seigneur et ses gros sabots pour vous placer sur cette rangée, libre à vous de choisir cet emplacement précieusement réservé ou de vous installer ailleurs (après avoir bien fait suer tout le monde !).

middle ages jeu

middle ages jeu

Mais pourquoi diantre cela me sied-il donc ?

Parce que des tuiles tiens ! Et vues du dessus en plus, avec des personnages et détails à observer ! Et puis, du placement tactique comme j’aime, de la construction de tableau et des choix qui font fumer le cerveau, des effets qui se combinent les uns avec les autres. On anticipe, on calcule, on optimise, on s’adapte aux rebondissements !

La proposition est séduisante dans son emballage comme dans ses règles même si on a déjà vu certains systèmes : l’ordre du tour à la Kingdomino, la réservation d’une tuile façon Splendor, l’accumulation de symboles sur une tour un peu comme Skytopia, les scorings de plus en plus bénéfiques grâce aux symboles comme dans plein d’autres (genre Minivilles). Oui, mais pour autant, tout cela semble avoir été intelligemment mélangé et remixé pour offrir une proposition fraîche et parfaitement lisible ! 

Par ailleurs, l’aspect interaction est plutôt inexistante habituellement avec ce type de jeu. Je le sais pour les apprécier aussi pour ça : j’adore construire et améliorer mon petit Royaume sans qu’on ne vienne trop m’embêter sur mes Terres et me piquer mes trucs (#enfantgâtée #crisedenerf).

Mais ici, l’idée de pouvoir « casser » une machine trop puissante qui commencerait à s’emballer pour ne laisser aucune chance aux autres m’emballe bien. D’autant qu’avec l’effet du Village, il y a moyen de récupérer et donc recycler ce que l’on croyait perdu à tout jamais (mon préciiiieux !) !

Autre chose : l’anticipation ! Ici, même si on ne joue que sur une seule et même rangée, on a toujours une vision de ce qui arrivera sur les prochains tours puisqu’on réalimente systématiquement la zone des tuiles. On a donc la possibilité de prévoir, espérer, jubiler (et hurler au scandal en cas de « vol » de la tuile tant convoitée !). De ce fait, on imagine assez facilement l’ambiance autour de la table : ça discute, ça râle, ça prie, ça fait de fausses promesses et évidemment : ça se trahit !

tuile middle ages jeu   tuile middle ages jeu tuile middle ages jeu

 

Alors mon fillot : c’est Ok ?!!!

On devine que le jeu est à destination d’un public assez familial mais plutôt familial joueur ! En effet, pour l’apprécier à sa juste valeur, je pense qu’il faut s’être préparé à ce type d’exercice mental : réfléchir, calculer, prévoir, cumuler, rebondir etc. Si les règles paraissent simples, il faudra néanmoins être capable d’avoir un oeil partout, de penser à bloquer un peu les autres et construire un moteur efficace pour générer suffisamment de richesses afin d’écraser ses adversaires (pas de pitié !).

Malgré tout, on peut aussi jouer à ce genre de jeu sans prise de tête en prenant plaisir à collecter, assembler, collectionner et découvrir gentiment les effets des différents domaines. Je connais beaucoup de joueurs occasionnels qui devraient donc, aussi, y trouver du plaisir.

D’ailleurs, un des points que je n’ai pas abordé en détail et qui, pourtant, devrait ravir autant le premier public cité que le second : c’est l’aspect course aux points (ou plutôt la thunas !) apporté par les cartes Evènement à résoudre à chaque fin de manche.

Si, sur le papier, Middle-Ages a tout pour me donner envie, reste à voir ce que donnent les parties ! Et comme je ne serai pas au Festival de Cannes, je compte sur vous pour venir me faire un rapport détaillé sur votre ressenti !

Middle Ages

  • Un jeu de Marc André
  • Illustré par Claire Conan
  • Edité par Studio H
  • Sortie prévue en mars 2024

 

middle ages

bouton ludum


Mélanie Fragata


Bandeau google actus

Etiquettes : Marc André | Middle Ages | pose de tuiles | Studio H

Newsletter Campustech

Recevoir les actus, critiques, guides et bons plans jeux de société deux fois par semaine

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

A lire aussi :

face-a-face-boreal-conspiracy

Face à face ludique : Boréal vs Conspiracy, quelle tuile !

the last doge jeu critique avis

Critique et avis sur The Last Doge : Mad Max à Venise

nouveauté bga pixies solstis mlem

BGA : Pixies, Solstis, MLEM, The Great Split…toutes les nouveautés disponibles !

Solstis jeu avis

Mon avis sur Solstis : un jeu qui fleure bon le printemps !

selection enfant

5 jeux pour partager de bons moments avec vos enfants !

Dans la même catégorie :

once-upon-a-draft-jeu-gigamic

Once upon a Draft : forme ton équipe de Légendes

Mega Jackpot

Mega Jackpot : le Casino s’enflamme dans ce stop ou encore !

athena extension akropolis

Athéna : une extension divine pour Akropolis !

Djinn jeu collection expert Matagot

Djinn : devenez le meilleur des mages dans ce jeu expert

Galactic Renaissance

Galactic Renaissance : prenez le contrôle du Sénat Galactique

Chateau Combo jeu

Château Combo : jamais manants et nobles ne se seront côtoyés d’aussi près !

Oath New Horizons

New Foundations : une extension pour Oath Chronicles of Empire & Exile

festival-alchimie-mes-jeux-preferes

Alchimie du jeu : mes jeux préférés du festival de Toulouse

Laisser un commentaire